Théâtre : Le jour où Nina Simone a cessé de chanter

Vues : 8

Darina Al Joundi le jour ou Nina Simone a Cessé de Chanter

Théâtre : Le CMAC scène nationale présente « Le jour où Nina Simone a cessé de chanter« , De Darina Al Joundi et Mohamed Kacimi, mise en scène et scénographie Alain Timar, avec Darina Al Joundi,  vendredis 5 et samedi 6 novembre 2010, à 20 heures, salles Frantz Fanon de l’Atrium, à Fort-de-France.

L’histoire : Le soir des funérailles de son père, Noun coupe le son des psalmodies du Coran qui accompagnent obligatoirement cette cérémonie. L’acte provoque un grand scandale dans sa famille. Noun décide de s’enfermer à double tour avec son père pour lui dire ce qu’elle a sur le cœur, lui rappeler toutes les leçons de libertés qu’il lui a données.

Elle veut faire entendre Nina Simone parce qu’elle croit que son père était laïc et qu’il adorait cette chanteuse.
Au fil des évocations, Noun quitte le paradis perdu de son adolescence, de ses révoltes pour se confronter à la fin à un monde, à une société qui interdit à la femme l’exercice de la parole, du rêve et de la révolte.

La presse en parle :

France Info : Ce spectacle est absolument bouleversant, Darina Al Joundi nous transperce ; c’est du théâtre consolation, c’est du théâtre révélation la veille de la fin de ce festival d’Avignon.

Le Monde : Cette femme est là parce qu’elle a vraiment quelque chose à dire. Son récit a coulé d’elle comme un fleuve en crue. L’écrivain Mohamed Kacimi l’a aidé à contenir ses mots, rythmés par une chanson de Nina Simone, « Sinnerman ». Une chanson obsédante comme le désir de vie d’une femme, Darina Al Joundi.

Vente des billets – Réservations : 05 96 70 79 29

Tarif : 25€ – 20€ – 15€ – 8€
Pour les groupes  de 10 spectateurs et plus : 20€