Thierry Dol et les otages seraient en vie / Aqmi revendique l’enlèvement

Vues : 5

Aqmi

Cette fois, il n’y a plus aucun doute : les sept employés d’Areva et Vinci, cinq Français dont le Martiniquais Thierry Dol et deux Africains, enlevés la semaine dernière au Niger l’ont bien été par Al-Qaïda au Mahgreb islamique. Au lendemain du communiqué de revendication d’Aqmi, diffusé mardi soir par Al-Jazira, les autorités françaises ont en effet formellement authentifié le texte ce mercredi.

En l’absence d’une preuve de vie formelle, le ministère des Affaires étrangères souligne néanmoins qu’il  a « de bonnes raisons de penser que les otages sont en vie ».

Le porte-parole du groupe islamiste indique que Paris devrait bientôt recevoir des revendications.

Abou Zeïd

Abdelhamid Abou Zeid, islamiste algérien qui dirige, au Mali, le groupe d’Aqmi,  est l’un des leaders de la branche radicale d’Aqmi. Il est décrit comme violent, brutal, rassemblant des fanatiques.

Il est tenu pour responsable de l’assassinat, en juillet dernier, de Michel Germaneau, un Français enlevé le 19 avril dans le nord du Niger. C’est aussi son groupe qui avait enlevé Pierre Camatte, un autre Français relâché en février.

Photos : riminfo.net / cridem.org