Toujours pas de bus dans certains quartiers de Fort de France

Alors que le service de transport en commun a repris à Fort de France depuis près d’un mois, certains quartiers de la ville ne sont toujours pas desservis. Une situation qui pénalise fortement les usagers, qui n’ont pas d’autres moyens pour se déplacer au quotidien.

Dans un communiqué, le maire de la capitale demande « à l’autorité compétente, Martinique Transport, d’imposer la mise en place d’un service minimum pour la desserte de ces quartiers« .

Depuis de nombreuses semaines, les administrés et les acteurs économiques de la Ville de Fort-de-France sont pris en otage et subissent les conséquences des perturbations, voir de l’arrêt total des transports en commun.

Malgré certaines avancées, le Maire de la Ville de Fort-de-France, Didier LAGUERRE déplore fortement le fait que depuis plus de 8 semaines, certains quartiers de la Ville ne soient toujours pas desservis, notamment : Langellier, Trenelle, Citron, Volga, Reneville, La Ferme, Redoute, Ravine Vilaine, Morne Laurent, Bois Thibault ou encore Tivoli.

Les entreprises sous traitantes de la délégation de service public de transport (GTAC) ne peuvent pas assurer ces lignes de transport en raison de la grève générale de la CSTM qui n’est toujours pas terminée.

Cette situation pénalise fortement les usagers du transport et impacte considérablement l’activité économique. Les personnes les plus nécessiteuses ne peuvent plus être les éternelles victimes de ce conflit qui n’a que trop duré.

Didier LAGUERRE demande à l’autorité compétente, Martinique Transport, d’imposer la mise en place d’un service minimum pour la desserte de ces quartiers.

Aussi, le Maire de Fort-de-France demande à Martinique Transport, à la CFTU ainsi qu’aux entreprises du GTAC et à la CSTM de reprendre le chemin du dialogue permettant la reprise du transport en commun sur les lignes concernées.