Tour des yoles 2018 : Conseils pour accéder aux Anses d’Arlet ce 1er Août

L’arrivée de la 4ème étape du Tour des Yoles 2018 se fait aux Anses d’Arlet ce mercredi 1er août. La Gendarmerie de Martinique prodigue quelques conseils pour accéder dans la commune. Hier c’est Brasserie Lorraine qui a remporté la 3ème étape.

Les centres bourgs sont fermés à la circulation routières dès 6h00, sauf pour les riverains sur présentation d’un laisser-passer. A compter de 7h00, seuls les véhicules habilités (secours, organisateurs…) pénètrent à l’intérieur de la zone contrôlée. Des parkings dédiés sont mis en place au profit des visiteurs souhaitant assister à la manifestation.

Arrivée du Tour des Yoles aux Anses d’Arlet le 1er août :
La circulation sera très difficile sur la RN5, la RD7 et 37.

Des zones de parking et des navettes sont mises en place aux endroits suivants :
• Anse à l’âne aux Trois Ilets
• DIZAC au Diamant
• Petite Anse (Dégras centre médico social et Terrain R Cyrilla Volley Ball) uniquement pour les résidents.
Les accès aux véhicules seront interdits à partir de :
• CAP 110 au DIAMANT
• Station essence Anse à l’âne
• Rond Point du collège du Diamant.
Pour accéder à la zone sanctuarisée, des points de contrôle de personnes et des sacs se feront :
• Rue Félix Eboué au niveau de la Pharmacie
• Allée des Arlésiens/Ruelle de l’arbre à pain
• Rue E. Larcher/rue Félix Eboué

La gendarmerie de Martinique assure la sécurisation des villes d’arrivée étape, à l’exception de Fort-de-France.

Chaque jour près, de 180 gendarmes sont engagés dans le cadre d’un dispositif de contrôle et surveillance tout azimut sur le site d’arrivée à terre mais également sur l’eau avec la brigade nautique et dans les airs avec le renfort de l’hélicoptère. La brigade des transports aériens est également sur site afin de permettre l’engagement des seuls drones autorisés.

Pour que la fête soit belle, l’accès à la zone de festivité nécessite une fouille des participants.
La gendarmerie établit une zone sanctuarisée à l’entrée où sont mis en place des points de contrôle, afin d’interdire l’introduction de contenants en verre ou d’armes même par destination (couteaux, tournevis, bâtons, « peignes afro »). Ces objets seront confisqués pour destruction avec l’autorisation du procureur de la République.