Tous les cas de Covid-19 à Sainte-Lucie sont guéris annonce le Premier ministre de l’île

Rédigé par : Melody Thomas, le
Publié dans : Actualites, Caraïbe
Mots clés : ,

Depuis le début de l’épidémie Sainte-Lucie avait un total de 15 cas confirmés de COVID-19. À ce jour, tous les cas positifs de COVID-19 à Sainte-Lucie sont guéris, annonce le Premier ministre de l’île, Allen Chastanet, sur les réseaux sociaux. 

Au 22 avril 2020, Sainte-Lucie avait un total de 15 cas confirmés de COVID-19. À ce jour, tous les cas positifs de COVID-19 à Sainte-Lucie se sont rétablis, les deux autres cas qui étaient isolés ont reçu des résultats négatifs au test COVID-19 et sont sortis de l’hôpital depuis. Une bonne nouvelle annoncée par Allen Chastanet, le Premier ministre de l’île.

Cela place désormais Sainte-Lucie à une récupération à 100% de tous les cas de COVID-19. Parmi les 15 cas enregistrés à Sainte-Lucie, il y avait des individus qui entraient dans la catégorie à haut risque en raison du fait que certains étaient âgés et vivaient avec une maladie chronique. Ils se sont également bien rétablis sans complications ni besoin de soins intensifs.

Les tests de laboratoire pour COVID-19 continuent d’être effectués à la fois localement et avec le soutien du laboratoire de l’Agence de santé publique des Caraïbes. Sainte-Lucie a modifié sa stratégie, en testant un nombre accru d’échantillons provenant de cliniques privées.

Sainte-Lucie poursuit l’arrêt partiel et un couvre-feu de 10 heures à partir de 19 heures à 5 heures du matin.  Des mesures de santé publique et sociales à grande échelle ont été mises en œuvre pour tenter de freiner la transmission du COVID-19. « Le public doit noter que bon nombre de ces mesures doivent être maintenues afin de parvenir à de faibles niveaux de COVID-19 dans le pays » rappelle le premier ministre.

Certaines des mesures qui ont été instituées comprennent la fermeture d’écoles, le zonage national pour gérer les mouvements de population, la fermeture d’entreprises non essentielles, les restrictions de déplacement, la fermeture nationale partielle et l’instauration d’un couvre-feu de 24 heures.