Tout ce que votre smartphone sait sur vous devrait vous inquiéter

Mis en ligne par admin, le
Publié dans : Actualites, Caraïbe, France, Guadeloupe, Guyane, Martinique
Mots clés :

La hausse de 70% d’utilisation des smartphones au cours de la pandémie actuelle soulève de nombreuses préoccupations en matière de sécurité et de respect de la vie privée. Un expert en cybersécurité donne son avis sur les enjeux et la façon dont les utilisateurs peuvent éviter les risques.

Votre téléphone en sait plus sur vous que votre ordinateur, mais êtes-vous suffisamment protégé ?

Selon Statista, 70% des internautes dans le monde entier ont davantage utilisé leurs smartphones depuis le début de la pandémie mondiale de COVID-19. L’augmentation considérable du temps passé sur un écran pose non seulement des questions de santé, telles que l’apparition de douleurs cervicales ou oculaires, mais également des problèmes de sécurité et de respect de la vie privée.

« Nous utilisons aujourd’hui nos smartphones pour toutes les activités auparavant effectuées sur nos ordinateurs : chat vidéo, achats en ligne, transferts d’argent, envoi de photos, signature de documents, ainsi que de nombreuses autres activités », nous explique Daniel Markuson, expert en confidentialité numérique chez NordVPN. « Toutefois, nombreux sont les utilisateurs de téléphones mobiles à ne pas toujours être au courant des risques que représentent certaines de ces activités, puisque nos smartphones ne disposent pas d’une protection efficace contre la cybercriminalité ».

L’expert rappelle 7 choses fondamentales que votre smartphone sait sur vous. Mais inutile de paniquer – pour l’instant ! Vous trouverez ci-dessous des mesures de précaution simples que vous pouvez mettre en œuvre pour protéger votre appareil et les informations qu’il contient.

Que sait exactement votre smartphone sur vous ?

Votre emplacement à un endroit donné. Diverses applications, telles que les assistants de navigation, nécessitent l’accès aux services de localisation de votre smartphone, ce qui permet de connaître votre emplacement à tout moment.

Vos mots de passe. La plupart des applications d’un smartphone nécessitent de s’inscrire, sans parler des différents services et boutiques en ligne auxquels nous nous connectons souvent à partir de notre téléphone.

Vos informations de facturation, votre adresse et vos coordonnées lorsque vous faites des achats sur votre smartphone.

Ce que vous dites. Les assistants virtuels, tels que Siri d’Apple, Alexa d’Amazon et Google Assistant, peuvent enregistrer vos conversations privées et même stocker ces données.

Vos mouvements. Votre smartphone est équipé d’un accéléromètre et d’un gyroscope, qui mesurent vos mouvements physiques, votre orientation et votre rotation angulaire pour donner aux applications de santé et de sport une vision très précise de vos mouvements, tels que position assise, la station debout, la marche, les flexions, etc.

Votre profil biométrique unique. Votre smartphone reconnaît votre visage et vos empreintes digitales pour l’identification et le contrôle d’accès.
Toutes les informations importantes confiées à Google. Le géant de la technologie utilise vos recherches et votre historique de navigation sur les sites web qui lui appartiennent (comme par exemple YouTube) pour connaître vos données démographiques et vos centres d’intérêt à des fins publicitaires.

Les métadonnées de vos photos. Une photo que vous envoyez à quelqu’un ou que vous téléchargez en ligne depuis votre téléphone permet de connaître le modèle précis de votre smartphone, ainsi que le lieu et l’heure exacts où le cliché a été pris.

Comment protéger votre smartphone ?

Bien que vous puissiez vous sentir exposé du fait que votre smartphone sait presque tout de vous, vous pouvez prendre quelques mesures simples afin de sécuriser vos données en cas de piratage ou de perte de votre appareil.

Premièrement, il est possible de faire beaucoup de choses manuellement. Les applications demandent toujours la permission d’accéder à vos listes de contacts, à votre appareil photo, à votre microphone ou à votre localisation, même si certaines d’entre elles n’ont pas besoin de ces informations pour tourner. N’approuvez pas systématiquement toutes ces demandes, et vous aurez plus de chances d’empêcher les trackers de mettre la main sur vos données privées.

Désactivez toujours le Wi-Fi et le Bluetooth de votre appareil lorsque vous ne les utilisez pas, afin d’empêcher le téléphone de rechercher des connexions potentielles. « Un grand nombre d’utilisateurs de smartphones qui se connectent à un Wi-Fi public ne sont pas forcément au courant que leurs données sensibles peuvent être interceptées et subtilisées », indique Daniel Markuson. « Un bon moyen de se protéger des risques que présentent les réseaux publics est d’utiliser un VPN, qui chiffre votre trafic en ligne et le dissimule à quiconque tenterait de l’intercepter ».

De plus, activez chaque fois que vous le pouvez l’authentification à deux facteurs pour vos comptes en ligne et vos applications sur votre smartphone. Téléchargez un gestionnaire de mots de passe pour générer des mots de passe uniques pour vos différentes inscriptions et conservez-les dans un coffre-fort chiffré.

Quant aux données contenues dans les photos prises par votre smartphone, il est possible de désactiver la géolocalisation dans les paramètres de confidentialité. Et le meilleur moyen de protéger vos clichés personnels des pirates et des stalkers est de les stocker dans un cloud crypté, tel que NordLocker. En cas de perte ou de piratage de votre téléphone, aucune personne extérieure ne pourra accéder à vos photos, et vous pourrez facilement les récupérer.