Trois militaires français sont morts lors d’une opération contre l’orpaillage clandestin en Guyane

Rédigé par : Melody Thomas, le
Publié dans : Actualites, Guyane
Mots clés :

Trois militaires français sont morts accidentellement et un autre a été grièvement blessé mercredi 17 juillet lors d’une opération contre l’orpaillage clandestin en Guyane, a indiqué jeudi la ministre des Armées, Florence Parly dans un communiqué ce jour.

Alors que les militaires s’apprêtaient à disposer des charges explosives pour détruire les installations souterraines des orpailleurs, huit d’entre-eux ont été victimes d’émanations toxiques au fond d’une galerie. L’un d’entre eux est dans un état grave, trois sont malheureusement décédés.

Il s’agit du sergent-chef Edgar Roellinger, du caporal-chef de 1ère classe Cédric Guyot et du caporal-chef Mickaël Vandeville ci-dessus, décédés accidentellement en opération en Guyane.

Ci-dessous le communiqué de la ministre des Armées, Florence Parly :

Décès de trois militaires en Guyane

J’ai appris cette nuit avec beaucoup de tristesse la mort accidentelle de trois militaires français lors d’une mission dans le cadre de l’opération Harpie de lutte contre l’orpaillage illégal en Guyane.

J’adresse toutes mes pensées et condoléances à leurs familles, leurs proches, leurs frères d’armes.

Alors que les militaires s’apprêtaient à disposer des charges explosives pour détruire les installations souterraines des orpailleurs, huit d’entre-eux ont été victimes d’émanations toxiques au fond d’une galerie.

Immédiatement évacués et pris en charge par les premiers secours, trois militaires sont décédés.

Les cinq autres ont été évacués à Cayenne où ils ont été hospitalisés. L’un d’entre eux est dans un état grave.

Je salue la réactivité de nos forces, intervenues avec un grand professionnalisme, en particulier le personnel du service de santé des Armées. Je remercie également la sécurité civile, les services d’urgence et la préfecture de Guyane.

Ces militaires du 19e Régiment du génie de Besançon étaient déployés en mission de courte durée au sein du 9e Régiment d’infanterie de Marine de Cayenne. Ils l’ont accomplie sans réserve, jusqu’à donner leur vie.

Leur dévouement force le respect et nous rappelle que chaque jour et chaque heure, des hommes et des femmes de nos Armées veillent et s’exposent avec courage pour notre sécurité.

Photo : Chef d’État-Major des Armées