Trop proche de Donald Trump, ce mannequin est licencié

Vues : 1117

Le mannequin Zoe Bethel a été viré de son Agence Ursula Wiedmann Models (basée à Atlanta). L’Agence lui reproche d’être trop proche du partie Républicain américain

La faute du Top, elle a été vue sur les réseaux sociaux, posant aux côtés d’autres participants et portant le chapeau rouge «Make America Great Again » lors d’un rassemblement du Black Leadership Summit. Zoe Bethel a trop manifesté de zèle pour son leader Donald Trump. La reine de beauté a été congédiée par son agence de mannequins.

Durant les élections à mi-mandat, la jeune femme faisait partie des centaines de jeunes Noirs américains ayant assisté à la conférence de Washington DC, organisée par l’organisation conservatrice Turning Point USA. Les vidéos du meeting ont montré une foule de partisans républicains, applaudissant et scandant «États-Unis! Etats-Unis! USA! », tandis que le président Donald Trump entrait dans une salle pour les saluer.

La jeune afro-américain, Zoe Bethel, a été accusée d’être une femme raciste et le Top model a été congédié sur le champ par son agence de mannequins après sa participation au Black Leadership Summit à la Maison Blanche .

Dans une capture d’écran, Ursula Weidman (propriétaire de l’Agence) a expliqué que la société d’Atlanta avait remercié Zoe Bethel pour ses tendances politiques contraire à l’enseigne :

«Hey Zoe, l’équipe a parlé de tes relations politiques racistes et nous avons décidé de te libérer de ton contrat (…) Nous sommes une agence basée sur l’amour, l’acceptation et l’inclusion, et votre personnalité publique actuelle n’est pas relative à notre marque. Bonne chance à vous! Xx Ursula.»

Ursula Wiedmann Models, conteste avoir un contrat le liant à Zoe Bethel comme le prétend le mannequin. Les responsables lui ont envoyé ce message en même temps que sa lettre de fin d’engagement : « Nous sommes déterminés à promouvoir la diversité à tous les niveaux. Pour cela, nous devons faire en sorte que nos modèles, qui agissent en tant que représentants de l’agence, partagent ces valeurs.»

La nouvelle a immédiatement provoqué l’indignation des électeurs et des internautes conservateurs. L’Agence Ursula Wiedmann Models a reçu des menaces et des messages de colère par téléphone et via les médias sociaux.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter C’news Actus Dothy
Images Facebook/Rbrn/YouTube/Fox5Atlanta