Trump, positif au Covid, est hospitalisé : Son état jugé préoccupant, mais le Président répète que « ça va »

Rédigé par : Polly Miette, le
Publié dans : Actualites, Monde
Mots clés : ,

Donald Trump, testé positif au Covid-19, a été hospitalisé, mais il persiste à dire qu’il se sent bien, tandis que dans son entourage certains jugent son état de santé « préoccupant », assurant qu’il est « très fatigué » et a «du mal à respirer ».

Un traitement expérimental lui a été administré à l’hôpital. Il a reçu la dose maximale.
Mais très tôt samedi matin, Donald Trump a tenu à donner de ses nouvelles sur son compte twitter. Dans une première déclaration depuis son hospitalisation, il écrit : ««Je pense que ça va! Merci à tous. AMOUR!!!», après une vidéo postée sur son compte twitter, vendredi, tout aussi rassurante. Devant l’hôpital Wlater Reed, en banlieue de Washington, où est hospitalisé Donald Trump, ses supporters, pancartes en mains, font le pied de grue pour le soutenir.

Trump soigné avec un cocktail expérimental d’anticorps de synthèse : un médicament encore à l’étude contre le Covid-19. Le président a reçu la plus forte dose

Selon l’Agence France-Presse, des médecins ont injecté au Président américain une dose d’un cocktail expérimental d’anticorps de synthèse, un médicament encore à l’étude contre le Covid-19.
Donald Trump a reçu la plus forte dose, soit 8 grammes.
Ce médicament est développé par la société de biotechnologie Regeneron, qui a donné des résultats préliminaires encourageants dans des essais cliniques sur un petit nombre de patients.

Des experts soulignent le danger d’injecter au Président américain un médicament certes prometteur mais encore si peu testé, en raison des possibles effets secondaires.
Avec des patients âgés, «je suis généralement très prudente sur tout ce qui est expérimental et n’a pas été prouvé», a dit à l’AFP Carla Perissinotto, médecin gériatre à l’université de Californie à San Francisco.

« Si le virus gagne, il y aura des conséquences désastreuses», prévient le PDG de la société qui teste le cocktail

La semaine dernière, Regeneron a annoncé que dans un essai sur 275 patients, le cocktail avait réduit la quantité de virus chez les patients infectés non hospitalisés et accéléré leur rétablissement. Un triple cocktail utilisant la même méthode a montré son efficacité contre Ebola l’an dernier.

Selon le PDG de la société de biotechnologie Regeneron, le président est maintenant «dans une course» contre le coronavirus.

«Son système immunitaire est dans une course contre le virus et si le virus gagne, il y aura des conséquences désastreuses», a ainsi déclaré le docteur Leonard Schleifer à CNN, avant d’ajouter : «Ce que nos anticorps font, c’est de mener un combat équitable».
Donald Trump «fait partie d’un groupe présentant des risques plus élevés pour diverses raisons, comme être plus âgé. En donnant ces anticorps, nous espérons que nous donnerons à son système immunitaire un coup de pouce suffisant pour qu’il puisse gagner et se rétablir complètement», a-t-il encore ajouté.

Pour le docteur Schleifer : Une seule dose élevée devrait suffire : «C’est une dose suffisamment importante, pour que cela dure assez longtemps, espérons-le même au-delà de son complet rétablissement».

L’état de santé jugé préoccupant : « Il y a de vrais raisons de s’inquiéter », juge un conseiller

Le correspondant de CNN à la Maison Blanche a rapporté que les responsables de la Maison-Blanche continuent de dire que « Trump ira bien».
Mais dans le même temps, d’autres sources, sous couvert de l’anonymat, assurent que l’état de santé de Donald Trump est préoccupant.

Un conseiller du Chef de la Maison Blanche lui a confié qu’il « y a des raisons de s’inquiéter pour la santé» du président.
«Le conseiller de Trump a déclaré qu’il y avait des raisons de s’inquiéter pour la santé de Trump ce soir. « C’est grave », a déclaré la source qui a ensuite décrit Trump comme très fatigué, très fatigué et ayant du mal à respirer », a-t-il rapporté.

«Des sources au sein de la Maison Blanche sont sérieusement préoccupées par l’état de santé de Donald Trump» qui présente des « symptômes (qui) sont pires que ceux de la Premières dame à ce stade.» Mélania Trump souffre d’une légère toux et de maux de tête, ont-elles souligné

Les enfants de Trump : « Tu es un guerrier papa »
.
«Tu es un guerrier et tu vas battre ça. Je t’aime papa», a tweeté la fille de Donald Trump, Ivanka Trump. «Donald Trump est un vrai guerrier», a lui aussi écrit Eric Trump, le fils du président.
«Donald Trump est un vrai guerrier. Il va traverser cette épreuve avec la même force et la même conviction qu’il utilise pour se battre pour l’Amérique chaque jour. Je vous demande de vous joindre à moi pour prier pour son rétablissement. Je n’ai jamais été aussi fier de quelqu’un et de ce qu’il a dû endurer», a tweeté Eric Trump.

Joe Biden, testé négatif, se montre magnanime et implore la bénédiction de Dieu pour la famille de Trump

L’adversaire de Donald Trump pour la course à la Maison Blanche, Joe Biden, 77 ans, a annoncé vendredi qu’il avait été testé négatif, après de longues heures de silence.

Le septuagénaire était régulièrement moqué par Trump parce qu’il porte un masque de protection contre le Covid-19. «C’est un rappel criant pour nous tous que nous devons prendre ce type de virus sérieusement», a déclaré vendredi, Joe Biden, devant des syndicalistes, soulignant que le virus «ne va pas disparaître automatiquement».

Une pique en direction de son rival Donald Trump qui avait récemment déclaré que le virus disparaîtrait «comme par miracle» .

Se gardant toutefois d’attaquer directement à Trump, Joe Biden a terminé son discours par une pensée pour la famille du président : «Que Dieu vous bénisse, que Dieu bénisse la famille présidentielle et toutes les familles qui luttent contre ce virus.» «Nous pouvons, nous le ferons et nous devons nous unir».

Son équipe de campagne a même annoncé qu’elle supprimerait toutes les publicités négatives sur Trump suite à son hospitalisation.

Mais l’équipe de campagne de Trump a immédiatement réagit en annonçant qu’elle refusait d’annuler les publicités télévisées négatives prévues contre Biden.

Si Trump ne pouvait pas se présenter à l’élection américaine, le camp républicain a déjà prévu un plan B

Selon le site d’information américain Sky News, un nouveau candidat devrait être élu lors d’un vote à la majorité des 168 membres du Comité national républicain (trois de chaque État américain et trois des six territoires du district de Columbia, des Samoa américaines, de Guam, des îles Mariannes du Nord, de Porto Rico et des îles Vierges américaines). Mike Pence, le vice-président, ne serait donc pas automatiquement désigné candidat à la place de Donald Trump.
On retrouve des règles similaires chez les démocrates qui, en cas d’empêchement de leur candidat, organise un vote des 447 membres du Comité national démocrate pour en désigner un nouveau, après consultation des dirigeants du parti au Congrès et des gouverneurs d’Etat, précise Sky News.

Ce cas de figure ne s’est, toutefois, jamais encore produit.