Tué par son ami pour une fille

Rédigé par : Melody Thomas, le
Publié dans : Actualites, Guadeloupe
Mots clés :

Modestre Sainte-Marie ci-dessus, un lycéen de 17 ans scolarisé au moule en Guadeloupe est décédé des suites de ses blessures. Il avait reçu avait reçu plusieurs impacts de plomb au flanc droit lundi dernier.

L’auteur présumé des tirs est un autre jeune de 19 ans, Sloan Rancy. Ce dernier a été mis en examen pour meurtre. Il encourt la réclusion criminelle à perpétuité.

Le mobile du crime serait lié à une rivalité amoureuse à propos d’une fille, selon les enquêteurs. La victime et l’auteur présumé des tirs étaient amis.

Sur Facebook l’artiste David Erauss parle de manière bouleversante de cette « Triste histoire répétitive » … « d’une jeunesse égarée … »

PLEURE
Si mes larmes s’écoulent doucement sur mes joues
Si ma tristesse découle directement de ce qui se joue
Dans une société qui s’écroule inexorablement vers la gadoue,
C’est parce que nous nous précipitons nous même de la falaise.
Si ton échec t’incombe, sache que ta réussite aussi,
Mais nous préférons l’immonde, et nous abreuvons de jalousie
La même qui a poussé Slo à tuer son ami.

Une sauvagerie qui découle de nos frustrations
Une schizophrénie propre aux colonisés
Qui de par sa condition est frustré,
Et sachant ce qui lui en coûterait de s’attaquer aux colonisateurs,
Il préfère tuer ses frères.

Je ne ferais pas de vidéo pour parler de Modeste dit Dèsmo,
Cela m’a affecté comme à chaque fois.
Un jeune sans histoire que j’ai eu l’occasion de rencontrer.
Je suis moi-même père d’une enfant de 16 ans
Alors je compatis à la douleur de la famille.

Nous devons avoir aucune pitié ni pardon pour ces tueurs sans foi ni loi
Et son jeune âge à Slo l’assassin, ni change rien !
Il savait bien qu’un fusil pouvait donner la mort
Et il n’a pas hésité à récupérer, porter, armer et tirer sur Dèsmo pour une fille qui ne se préoccupait même pas de lui.
Avait-il réfléchi avant ? Visiblement non
Sauf s’il envisageait de vivre avec elle en prison pour le restant de ses jours.
Triste histoire répétitive d’une jeunesse égaré par des parents perdu sur les bords de la falaise …
Et moi j’écris encore et encore mes pleurs ? …
Ou les nôtres ?
ÉRAUSS

Photo : Facebook David Erauss