UA : étudiants toujours mobilisés et soutien politique

Vues : 593

Le collectif des étudiants de l’université des Antilles est mobilisé à l’entrée du campus de Schoelcher depuis jeudi dernier. La mobilisation continue aujourd’hui, lundi 26 mars. Le parti politique Nou Pep La a apporté son soutien au mouvement.

Lors de l’assemblée générale qui s’est tenue le vendredi 23 Mars 2018, il a été décidé à la majorité la poursuite du mouvement. Nous nous rassemblerons donc ce lundi 26 Mars à partir de 6 heures à l’entrée du campus.

Notre Université comprend de nombreux dysfonctionnements : des ordinateurs trop lents ou inutilisables à la bibliothèque ainsi que dans les labos, les climatiseurs hors services, les problèmes d’insonorisation, de micros, les vidéoprojecteurs qui fonctionnent une fois sur deux, des amphis en mauvais état (matériel cassé, moisissures…), la fermeture de filières, un énorme manque de matériel nécessaire à notre apprentissage.

Aujourd’hui où passe l’argent qui doit servir à notre formation ? En tant qu’étudiants, nous avons décidé de nous battre pour le respect de nos droits ainsi que le respect de nos valeurs morales. C’est pourquoi nous faisons appel à vous, étudiants, premiers acteurs de la vie de l’Université mais aussi aux professeurs et parents. Nous appelons aussi à la mobilisation, toute la population Martiniquaise.

C’est notre combat à tous car l’Université que nous avons aujourd’hui est une richesse pour notre île, nous devons la protéger et faire en sorte qu’elle soit incorruptible. Nous tenons à remercier tous les étudiants, professeurs, parents, syndicats, associations et particuliers qui militent avec nous depuis Jeudi dernier. Tous en rouge demain, Lundi 26 Mars à 6 heures soutenir notre lutte. Soyons un exemple pour la jeunesse Martiniquaise.

Le Collectif des Étudiants de l’UA

Comme indiqué dans ce communiqué le collectif des étudiants appelle de nouveau au rassemblement à l’entrée du campus de Schoelcher, dès 6 heures ce matin. La semaine dernière, déjà, ils avaient bloqué les entrées de l’université. La mobilisation a débuté pour contester le retour des ex-enseignants du Ceregmia. Le collectif des étudiants appelle l’ensemble de la population à prendre part à la mobilisation. Les étudiants ont reçu le soutien du parti politique Nou Pep La.

Intimidations et menaces sur les étudiants : respé ba yich Nou!

Les étudiants de l’Université des Antilles mobilisés « contre le retour à l’UA des personnes mises en cause dans l’affaire du Ceregmia, pour l’exemplarité, le respect des statuts et la sérénité au sein du campus » se plaignent de subir des pressions, quand ça n’est pas des menaces les invitant avec insistance à mettre fin à leur mouvement.

Ces pressions ont franchi un cap avec l’enregistrement audio de l’appel reçu par l’un des leaders du mouvement étudiant où les menaces d’atteinte physique sont on ne peut plus explicites. Nous sommes extrêmement choqués de la violence ainsi prête à se déchaîner sur nos enfants mobilisés pour une cause qui leur paraît légitime ! Chaque fois que la liberté d’expression -et à plus forte raison celle de notre jeunesse- se trouvera menacée Nou Pep La se retrouvera aux côtés de celles et ceux que l’on entend bâillonner !

A l’heure où nous nous lamentons de la fuite des cerveaux qui contraint les jeunes martiniquais à quitter leur pays sans grand espoir d’y revenir vivre et travailler, il est crucial de permettre à celles et ceux qui ont fait le choix d’étudier en Martinique de poursuivre leurs études dans les meilleures conditions matérielles et de sérénité possibles. NPL s’insurge contre toute tentative d’intimidation des étudiants, contre l’instauration d’un climat de peur à l’UA ! NPL assure les étudiants physiquement menacés et verbalement agressés de son soutien ! Rèspèkté yich-nou !

Pour Nou Pep La, la secrétaire, Jocelyne ARNOUX