Un accord a été trouvé entre l’État et Albert Mongin

Vues : 19

albert-mongin-accord-avec-l-etat

Sous l’égide de Sous-Préfet du Marin, un accord a été formalisé entre l’État (ONF) et Monsieur Albert MONGIN, qui concilie respect du droit de l’environnement, application des décisions de justice et poursuite de l’activité touristique.

Les installations de Monsieur MONGIN, qui ne respectaient pas les normes applicables en matière de protection de l’environnement, vont être démontées durant le 1er trimestre 2014, en application des décisions de justice qui exigeaient la fin des atteintes à l’environnement.

L’ONF construira, durant le même temps, des installations dimensionnées et adaptées à la capacité d’accueil de l’îlet OSCAR, sans risque pour son éco-système.

Dans ce cadre, Monsieur MONGIN sera concessionnaire, à titre personnel et pendant toute la durée de son activité commerciale, d’une partie des installations. Cette concession lui permettra de poursuivre son activité historique d’opérateur touristique.

Le protocole d’accord et la concession ont été signés. Leur mise en oeuvre va s’engager dès le début du mois de janvier 2014.

Communiqué de la préfecture

Rappel des faits :

Albert Mongin, (organisateur d’excursions touristiques) est poursuivi par l’ONF pour dégradation de l’environnement et occupation illicite de l’îlet Oscar. Il a été condamné  à remettre le site en état.

Début septembre 2013 des agents de l’ONF et des gendarmes  ont tenté de faire appliquer le verdict rendu le 1er mars 2013 par la Cour d’appel, qui condamnait Albert Mongin, également connu sous le nom de ‘Roi Mongin » à 50 000 euros d’amendes et à démolir dans les 6 mois sous astreintes de 100 euros par jour de retard les installations implantées sur l’îlet « Oscar » estimées non conformes au respect de l’environnement par L’Etat, l’ONF, et la municipalité du François. Mais Albert Mongin et plusieurs personnes dont des écologistes de l’Assaupamar s’y sont opposés. Pour se faire entendre il avait entamé une grève de la faim qui avait duré quatre jours.

Photo : google images