Un appel au boycott de l’enseigne « Marché Péyi » pour ce samedi 22 février

Rédigé par : Melody Thomas, le
Publié dans : Actualites, Martinique
Mots clés :

Un appel au boycott de l’enseigne « Marché Peyi » a été lancé sur les réseaux sociaux par les militants anti-chlordécone pour ce samedi 22 février. Le rendez-vous a été fixé à 7 heures ce matin à Trinité.

Voici ci-dessous les explications des militants qui sont sur place depuis un peu plus d’une heure. Des caddies bloquent l’entrée de l’enseigne et des tags explicitent sont visibles :

POURQUOI BOYCOTTER « MARCHÉ PÉYI » ?
« Marché Péyi est un lieu de vie où chaque agriculteur, producteur, pécheur, artisan et industriel peut mettre en valeur le fruit de son travail » C’est comme ça que se présente l’enseigne sur ses différents réseaux sociaux.

Marché Péyi appartient au Groupe Creo (anciennement appellé Groupe Fabre). Le Groupe Creo c’est : Leader Price, Caraïbe Price, Thiriet, Naturalia, Orchestra, MegaStock seulement dans la grande distribution. Autant vous dire que quand ce groupe se lance sur le marché du « manger local » ce n’est pas par altruisme ni par amour du peuple Martiniquais.

Nous en voulons pour preuve l’implication de la famille Fabre dans le business de la banane que ce soit à travers la Compagnie Maritime des Antilles et de la Guyane ou encore la SICABAM.
Les mêmes personnes ayant participé à notre empoisonnement au Chlordecone de près ou de loin sont aujourd’hui les mêmes qui veulent nous vendre « des produits sains » dans le seul but de remplir leurs poches en utilisant le même outil qui a réduit nos ancêtres en esclavage :
le capitalisme

Même si les gérants des lieux essaient de nous laisser croire à l’existence d’une relation « gagnant-gagnant », nous ne pouvons pas ignorer la pression que peut être celle d’un grand groupe tel que Creo face à des petits producteurs.

Le système capitaliste se met à jour et a compris que la mort des hypermarchés est en route. Restez véhatifs. Privilégiez les circuits courts autant que vous le pouvez. lanmou