Un bracelet électronique au pied, il agresse sa compagne devant des témoins

Rédigé par : Kayleen Jude, le
Publié dans : Actualites, Guadeloupe
Mots clés :

Un multirécidiviste a été condamné à 230 mois de prison, dont 6 mois assortis d’un sursis pour s’en être pris à la mère de son enfant. En état d’ébriété, et alors qu’il porte un bracelet électronique, il n’avait pas été hésité à la molester devant des témoins.

Avec dix condamnations, dont sept pour violences, inscrites à son casier judiciaire, Joe Toto, 29 ans, est un habitué des Tribunaux de Guadeloupe.

Et force est de constater que l’une de ses victimes « préférées » est la mère de son bébé âgé d’à peine 1 an.

En trois ans de relation, la jeune femme a vécu un calvaire : « Il m’a même frappé pendant ma grossesse. Aujourd’hui je lui en veux. »

Déjà condamné en 2019 pour violences envers sa compagne à 5 mois de prison, l’homme porte un bracelet électronique.

Ce jour de décembre 2020 et alors qu’il n’a pas le permis, il vient la chercher en voiture à l’aéroport.

La jeune femme qui avait décidé de prendre du recul dans l’hexagone, d’échapper un moment à son bourreau, n’imagine pas ce qui l’attend.

« Elle s’est cognée toute seule »

Très vite, les choses dérapent. Joe Toto a bu et se montre agressif. Au final, il referme violemment la portière du véhicule.

Un geste qui entraine un important hématome au visage de sa victime. Qui n’aura son salut qu’au passage opportun d’une voiture de police.

« Je l’ai tenue pour la calmer, elle s’est cognée toute seule » lâchera t’il à la barre du Tribunal correctionnel.

Des explications peu convaincantes. Il écope de 30 mois de prison, dont 6 mois assortis d’un sursis probatoire de 3 ans.

Pa ailleurs, il aura l’obligation de se soigner et devra indemniser son ancienne compagne à hauteur de 800 euros.