Un camion transportant 500.000 masques braqué à la frontière franco-espagnole

Rédigé par : Polly Miette, le
Publié dans : Actualites, France
Mots clés :

Un camion transportant 500.000 masques réutilisables en tissu a été braqué, jeudi 7 mai, à la frontière franco-espagnole par des malfaiteurs qui ont ensuite disparu avec le butin d’une valeur de 112.000 euros.

Les masques devaient être distribués ce week-end, en vue du déconfinement, dans les boîtes aux lettres des habitants de plusieurs communes de Seine-Saint-Denis dont Montreuil, Bondy, Bobigny où encore Chelles, en Seine et Marne.

Deuxième territoire le plus touché par le Covid-19 en France, le département de la Seine-Saint-Denis est aussi le plus durement frappé par les conséquences économiques du confinement.
Le maire communiste de Montreuil, Patrice Bessac, a dénoncé un« acte criminel qui met en danger les Montreuillois.»

Sur les 500.000 masques, 50 000 étaient destinés à être distribués ce week end aux habitants de sa commune, a-t-il déclaré dans un communiqué publié sur son compte tweeter.

« C’est avec une immense colère que j’ai appris cette après-midi que le camion acheminant 500.000 masques en tissu, dont 50.000 étaient destinés à être distribués aux habitants de Montreuil ce week-end en vue du déconfinement, a été victime d’une attaque », a indiqué Patrice Bessac qui a demandé aux entreprises concernées « des éléments précis sur les circonstances de ce vol ».

La commande d’un montant de 112.000 euros avait été passée auprès de l’entreprise Sissi, dans le Val-de-Marne, qui avait décidé de faire appel à des fournisseurs au Portugal, a rapporté le journal Le Parisien.

Photo : urgence-france.com