Un chef pâtissier met fin à ses jours, « la pandémie de Covid-19 l’avait plongé dans une profonde dépression »

Rédigé par : Melody Thomas, le
Publié dans : Actualites, Monde
Mots clés : ,

Le chef pâtissier Patrice Bernadel, bien connu à Montréal a mis fin à ses jours la semaine dernière. C’est son frère, Vlad Bernadel qui a annoncé la triste nouvelle sur Facebook : « Mon petit frère biologique Patrice Bernadel que plusieurs connaissaient affectueusement comme ‘Monsieur Macaron’, le chef pâtissier derrière ‘Les délices de Patrice’ s’est enlevé la vie » a-t-il écrit.

« Il semble que les impacts économiques, sociaux et psychologiques de la pandémie COVID-19 ont déstabilisé sa vie au point de le plonger dans une profonde dépression, l’empêchant de voir la lumière et le bout du tunnel », a-t-il poursuivi dans son annonce à propos du décès du Chef pâtissier.

Cher(e)s ami(e)s, je dois malheureusement interrompre brièvement mon sevrage numérique afin de vous partager une tragique nouvelle qui secoue ma famille et dont l’onde de choc se fait sentir dans plusieurs milieux du Grand Montréal.

Mon petit frère biologique Patrice Bernadel — que plusieurs connaissaient affectueusement comme «Monsieur Macaron», le chef pâtissier derrière «Les délices de Patrice» — s’est enlevé la vie cette fin de semaine.

Il semblerait que les impacts économiques, sociaux et psychologiques de la pandémie de COVID-19 ont déstabilisé sa vie au point de le plonger dans une profonde dépression l’empêchant de voir la lumière au bout du tunnel.

Les mots me manquent en ce moment pour décrire le fils, le frère, le père, le neveu, le cousin et l’ami exceptionnel que Patrice était pour différentes et nombreuses personnes, ainsi que le vide abyssal que son décès va laisser dans nos vies.

Apprécié par les montréalais, le chef pâtissier Patrice Bernadel était notamment connu pour ses macarons fantaisistes, à l’effigie de personnalité célèbres. Sur les réseaux sociaux, il postait régulièrement des images de son travail :

Gala Dynastie 2020 4e edition

Publiée par Patrice Bernadel sur Lundi 2 mars 2020

 

« J’implore donc tous ceux et celles qui souffrent en silence depuis le début de cette pandémie de ne pas avoir honte de demander l’aide psychologique et/ou financière dont ils et elles ont besoin, plutôt que de se résoudre » a conclu le frère du pâtissier sur Facebook.