Un élève libéré sous caution après avoir tiré avec une arme à feu sur un autre élève et un professeur

Rédigé par : Melody Thomas, le
Publié dans : Actualites, Monde
Mots clés :

Le jeune armé qui a ouvert le feu mercredi dans une école d’Arlington, au Texas a été libéré sous caution de 75 000 $ tandis que ses victimes, un garçon de 15 ans et un enseignant de 25 ans, sont toujours hospitalisés, l’un d’entre eux se trouve dans un état critique.

Timothy George Simpkins était détenu sous caution de 75 000 $ pour trois chefs d’accusation de voies de fait graves avec une arme mortelle, mais le jeune de 18 ans est sorti libre de la prison du comté de Tarrant jeudi après-midi grâce à un garant de caution judiciaire qui a réglé la totalité de la somme.

Mercredi, il a sorti une arme de son sac à dos et a tiré sur un garçon de 15 ans «sept ou huit fois», blessant également dans le dos un de ses professeurs et a frôlé une adolescente avant de s’enfuir vers un autre lycée à proximité. Il était furieux après s »être bagarré le garçon de 15 ans qui l’avait frappé à plusieurs reprises. Une vidéo de la bagarre a été diffusé sur les réseaux sociaux.

Simpkins n’a pas prononcé un mot en quittant la prison jeudi. Il portait un t-shirt bleu, une casquette de baseball assortie portée à l’envers et un jean. On ne sait pas pourquoi il a été accusé de voies de fait graves et non de tentative de meurtre ou d’accusations plus graves, ni pourquoi le juge lui a accordé une caution.

Quelques heures plus tard, l’un de ses proches a partagé des vidéos d’une réunion de famille à l’intérieur d’une maison. « Il es déjà chez lui » a-t-il écrit en légende, visiblement très heureux de son retour. Le jeune est vu portant un bébé dans les bras, debout dans sa cuisine, discutant avec des proches.

Pendant ce temps, l’enseignant Calvin Pettitt – qui a reçu une balle parce qu’il tentait d’interrompre la bagarre entre les deux élèves – est toujours hospitalisé, avec une balle dans l’épaule qui a raté de peu son aorte. Le garçon de 15 ans, dont le nom n’a pas été révélé, est également toujours à l’hôpital dans un état critique.

Le procureur du district du comté de Tarrant n’a toujours pas déposé de plainte contre l’adolescent et sa prochaine date d’audience n’a pas encore été fixée.

« Voilà à quoi ressemble le vrai privilège » a tweeté un internaute.

La famille de Simpkins s’est prononcée pour le défendre mercredi soir, affirmant qu’il était un garçon « adorable » qui avait craqué après avoir été « harcelé ».

Selon la famille les autres enfants le harcelait parce qu’il a une « belle voiture » – une Dodge Challenger à 35 000 $ – et qu’il porte de beaux vêtements, comme une paire de baskets Off-White x Nike à 160 $.