Un groupe de jeunes attaquent violemment un père de famille, il leur demandait de ne pas fumer de la marijuana

Vues : 9862

(Cette vidéo comporte des scènes choquantes).
Encore surpris d’avoir subi un lynchage par un groupe de jeunes, un père de famille de 44 ans se remet difficilement de ce cauchemar survenu dimanche dernier.

Attaqué et battu atrocement par un groupe de jeunes, il a échappé in extremis à la mort raconte-il, pour avoir demandé au gang d’arrêter de fumer de la marijuana dans une rame de métro. La scène d’une grande violence a été filmée par un passager sur son téléphone et diffusée sur le Net .

Roué de coup sur tout le corps, malmené et secoué de toutes parts, Kennan Jones est toujours choqué. Il demandait à de jeunes hommes et de jeunes femmes de respecter la réglementation en société, qui interdit de fumer de la drogue en public.


Dimanche 31 juillet dans un train au Texas, Kennan Jones demande à cinq hommes et deux femmes installés dans le train à Deep Ellum à Dallas, de cesser de fumer dans le wagon. Pour toute réponse, le groupe de jeunes l’ont frappé, l’a jeté contre les portes du train. Avant d’arriver à la gare, certains d’entre eux ont poussé les poteaux de poignée pour lancer Kennan Jones en l’air.

Les images de l’attaque enregistrée par un smart phone montre le père de famille qui reçoit de nombreux coups de sept agresseurs à bord d’un train. Dans la rame mais également à la sortie et sur le quai de la gare. Une jeune femme lui a notamment asséné un coup à la tête avec sa planche à roulettes.

La victime de cette violente attaque qui regrette que le conducteur n’ait pas arrêté le train, est encore étonné d’être toujours en vie : « Je suis seulement heureux de toujours être ici et de pouvoir embrasser mes enfants», aurait-il dit lors d’une interview à la chaîne américaine CNN.

Selon le porte-parole de la société de transport des policiers ont été appelés dès que l’agression a été observée sur le quai. Des agents sont pourtant intervenus sur les lieux 10 minutes après l’appel mais n’ont pu empêcher ce passage à tabac de Kennan Jones.

Le père de famille ne doit son salut, qu’après avoir capitulé devant ses agresseurs.

« J’ai fini par dire : Ok, ok, vous avez gagné » a-t-il raconté au média après son agression dimanche dernier.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook C’news Actus Dothy
ImagesMailOnLine


4 commentaires :

  1. Madinina

    La roue tourne , si vous faites du mal a quelqu’un qui ne vous a rien fait de mal , cela se retournera contre vous , continuer a fumer et a empoisonner vos cerveau bandes de débiles.

    Répondre
  2. Chanou

    En France, ces déchets auraient eu droit à un avocat qui aurait trouvé des circonstances atténuantes ( vie de famille difficile, précarité,etc).
    J’espère qu’ils seront condamnés pour cet acte odieux et gratuit!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *