Un infirmier du CHUM se suicide : une cellule psychologique activée


Publié dans : Martinique
Mots clés :
Vues : 6149

Le drame s’est produit récemment au domicile du malheureux.

Cet infirmier anesthésiste diplômé d’Etat, père de famille  travaillait jusqu’à  avril 2018 à l’hôpital du Lamentin en Martinique. Puis, pour des besoins de réorganisation de services, sa direction lui a annoncé qu’il intégrerait désormais les locaux de l’hôpital Pierre Zobda Quitman à la Meynard. Mais il n’aurait apparemment jamais pu s’adapter à ce nouvel environnement professionnel, qu’il aurait jugé incompatible avec sa vie familiale.

Ses collègue sont sous le choc et attribuent ce geste désespéré à la gestion de la direction.  « Nous ne sommes plus des personnes mais des matricules  » a lâché l’un d’entre eux.

Dans un communiqué en date du 20 septembre, la direction du CHUM centre hospitalier universitaire de Martinique indique qu’une cellule d’écoute et d’accompagnement a été mise en place pour soutenir dans ces circonstances tragiques les agents qui en ressentent le besoin.

Elle a aussi annoncé qu’un comité d »hygiène, de sécurité et des conditions de travail allait se tenir rapidement.

Les dirigeants disent encore prendre très au sérieux  » cet évènement tragique qui renforce leur détermination dans la prévention et la détection des risques psychosociaux.