Un magnifique hommage aux trois sauveteurs morts en mer

Rédigé par : Melody Thomas, le
Publié dans : Actualites, France
Mots clés :

Vendredi dernier, trois sauveteurs de la Société nationale de sauvetage en mer sont décédés, après le chavirement de leur bateau. L’accident est survenu alors qu’ils étaient en route pour secourir un pêcheur en détresse. Ce dernier n’a pas été retrouvé.

Sur Facebook leurs collègues de l’Ile de Ré rendent un vibrant hommage au trois sauveteurs Yann Chagnolleau, Alain Guibert et Dimitri Moulic, morts en mer :

« Le Vendredi 7 Juin, 09h43, au cœur de la tempête Miguel le téléphone d’astreinte retentit.
Le CROSS Etel nous engage pour un voilier en rupture de mouillage dont les voiles se sont déferlées.

Dérivant vers le large il représente un danger à la mer.
Il est 09h57 lorsque la SNS 458 Ile de Ré appareille pour la mission.
Vent 187° Force 9 Mer forte à très forte.

10h23 nous sommes sur zone au large de la Conche avec des creux de 4 mètres. Le voilier est couché sur le flanc on le voit à peine. Deux plongeurs rejoignent l’embarcation à la nage pour couper les drisses et ferler ce qu’ils peuvent des voiles en pagaille.
10h50 Et hisse et ho le navire se redresse bien joué les gars !
10h55 la touline est lancée la remorque est passée.

Les deux plongeurs restent à bord du voilier pour barrer à la lame.
Miguel s’énerve, c’est le chantier, le remorquage se complique dans la mer déchainée, le voilier part au lof, dans les descentes il va plus vite que notre canot de sauvetage.
11h50 Un Mayday retentit sur nos radios secteur les Sables d’olonnes mais nous devons terminer notre intervention périlleuse, pas question de lâcher la remorque, il y a la famille en équilibre derrière cramponnée aux listons.

12h20 notre convoi est en sécurité au port de Saint Martin. Fin de mission.
nous suivons par radio l’engagement de nos camarades de la SNS 061 des Sables.
Inquiets nous savons les montagnes d’eau qu’ils vont devoir affronter.

Le CROSS ne nous engage pas sur ce Mayday trop éloigné de notre secteur, il sait bien que là bas il y a des hommes bénévoles très affutés à ce genre de mission.

Nous rinçons notre matériel et là tombe la nouvelle…
La SNS 061 a chaviré !
Nous le vivons ce naufrage…
On la connait Miguel on en revient.
On le connait ce putain de plateau des Barges.
On les connait ces déferlantes des Sables.
Mais on connait aussi le talent de nos camarades.
Ça va aller…

Il va revenir le canote, il va se remettre sur ses pattes !
Mais quand même on prie un peu, on pense et on espère infiniment, chacun de nous fait comme il veut comme il peut en regardant le ciel en appelant le soleil.
Tous on décuple notre force spirituelle pour faire rempart à la scélérate et le remettre à l’endroit le canote,
ça va aller…
Silence radio… trop long…
Une mouette crie… Et puis le pire… Elle pleure.
Le larcin!

La vague ultime s’est refermée sur eux,
La mer comme une main les a saisis,
Ne leur laissant pas le temps de dire au revoir l’ingrate a posé trois anges sur le dos d’une mouette cap sur l’horizon.

Puissance de la mer, écho à la roche des Barges.
Infidèle elle saigne à blanc si l’on caresse ses boucles d’écume.
Peu scrupuleuse à séparer ceux qui s’aiment, indifférente à la falaise noyée dans le chagrin des larmes elle trompe l’amant qui lui fera l’amour trop passionnément.
Mourir dans une main tendue.

Mais comme elle est la Reine il lui faut son fou,
Alors on y retourne, quitter ceux qu’on aime pour sauver l’inconnu.
Oui le pêcheur ne devait pas aller à la mer !
Oui Yann Alain et Dimitri seraient encore parmi nous.

Homme libre toujours tu chériras la mer alors le pêcheur est allé et ils ont répondu.
Ils ont fait la mission, ce n’est pas un acte de bravoure,
c’est une philosophie.

Allez les sauveteurs on y retourne et on y retournera encore tant qu’il y aura des bateaux et des hommes.
Trois anges gardiens désormais planent au dessus de nos âmes.

Vos potes de la SNS 458 Ile de Ré »

Photos : SNS Ile de Ré / Capture écran LCI