Un marin barbadien retrouvé sain et sauf après 15 jours de dérive en mer

Vues : 275

Le vendredi 03 juin 2016 à 10h00, le CROSS reçoit un appel du navire de pêche martiniquais « MONIKA » relayant un navire de pêche battant pavillon de la Barbade de 10 mètres de long en panne et à la dérive dans le canal de la Dominique. Le marin barbadien de 63 ans semble avoir besoin de soins. Le MONIKA ne disposant pas de capacité de remorquage reste au contact du navire barbadien le temps que les secours rallient la position.

Le CROSS AG engage l’hélicoptère de la sécurité civile DRAGON 972 et un patrouilleur des gardes côtes dominiquais, le PB Royer. Arrivés sur place, les secours se rendent compte que le pêcheur barbadien est confus et peu cohérent. Il indique cependant que son équipier a disparu depuis 24 heures. Le CROSS AG diffuse alors un MAYDAY RELAY et fait appel à l’avion des douanes GALAXY afin de couvrir la zone de recherches pour un éventuel homme à la mer.

Pendant ce temps, le pêcheur barbadien et son navire sont remorqués par les gardes côtes jusqu’à Roseau à la Dominique. Pris en charge, nourri et apaisé le marin barbadien indique qu’il a quitté la Barbade il y a 4 semaines et que cela fait environ 15 jours qu’il dérive suite à une panne d’essence. Il indique finalement qu’il a quitté seul la Barbade et qu’aucun équipier n’est manquant. Les recherches sont alors arrêtées et les autorités de la Barbade informées que le dispositif coordonné par le CROSS AG est levé.

L’usage de la VHF est primordial pour le CROSS AG, cet équipement de sécurité indispensable permet de signaler sa position en cas de panne ou d’accident. En dehors des zones de couverture VHF, l’emport de la balise de détresse pour les navires permet d’alerter le CROSS AG en tout lieu et en tout temps et de signaler sa position en cas de panne ou d’accident.

Julie V.

Photo : image d’illustration