Un martiniquais champion paralympique de 44 ans, est accusé de viols sur une jeune handicapée de 20 ans

Vues : 5662

Le sportif martiniquais de 44 ans, Marc-André Cratère est accusé de viols sur une jeune handicapée mentale âgée de 20 ans. L’affaire instruite depuis le mois de janvier dernier révèle que le sportif aurait abusé sexuellement de la jeune fille. Aujourd’hui le sportif vice-champion paralympique (Londres 2012), est sous contrôle judiciaire. En fauteuil depuis ses 22 ans, après avoir reçu un coup de coutelas en Martinique, le sportif handicapé nie les viols.

Selon les confidences des parents dans le quotidien Le Parisien, leur fille aurait changé de comportement dès janvier dernier. Sur sa page Facebook, ils découvrent des « échanges explicites à caractère sexuel et des échanges de vidéos » avec l’escrimeur Marc-André Cratère. C’est à son psychiatre que la jeune handicapée raconte les faits.

Les parents mis au courant, ont immédiatement alerté par courrier le procureur de la République. De son côté, la jeune fille a porté plainte contre l’escrimeur et la brigade des mineurs de la sûreté départementale a lancé des investigations qui ont révélé des faits graves. L’ouverture d’une enquête aboutira à la garde à vue du champion paralympique puis sa mise en examen au mois de mars pour agression et viols.


Selon les informations, les agressions sexuelles et viols se seraient déroulés lors de plusieurs visites de la jeune handicapée chez l’escrimeur martiniquais.

Le vice-champion paralympique 2012 et quintuple champion du monde « conteste » le viol et les agressions sexuelles. Les enquêteurs ont perquisitionné la maison de l’escrimeur à Domont dans le Val-d’Oise. La compagne du martiniquais Émilie Ivandekics qui est maire-adjointe de Domon et conseillère départementale en charge du handicap, n’est pas inquiétée. Les faits se sont produits pendant son absence.

Joint par Le Parisien, le quintuple champion (familièrement appelé Marcus) a déclaré « Je suis accusé de faits très graves. Je conteste qu’il y ait eu viol ».

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook C’news Actus Dothy
PhotoEquipedeFranceLondres


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *