Un père musulman en Ouganda tente d’immoler sa fille devenue chrétienne

Rahema Kyomuhendo, une africaine de 24 ans a été brûlée sur différentes parties du corps, de graves blessures provoquées par son père, un prédicateur religieux. Selon les  confessions de la jeune femme depuis son lit d’hôpital, son père de confession musulmane a tenté de la tuer suite à ses convictions chrétiennes qu’il désapprouve.

Rahema Kyomuhendo qui a survécue à la violente agression de son père, se fait soigner au Mbale Regional Referral Hospital, un hôpital ougandais. Sheikh Hussein Byaruhanga Husain, (un cheikh) un professeur musulman, aurait utilisé du carburant qu’il gardait dans un jerrycan et provoqué des brûlures aux jambes, à l’estomac, aux côtes, au cou et sur le bas du dos de Rahema Kyomuhendo. Elle a survécu à ce drame, mais doit suivre des consignes astreignantes pour sa guérison. L’ougandaise devra de nouveau se rendre au Mbale Regional Referral Hospital, sans doute pour encore plusieurs semaines, indique le site web, Morning Star News.

Les faits se sont produits durant un voyage d’affaires au cours duquel Rahema Kyomuhendo accompagnait son père dans le district de Mbarara, au Sud-Ouest de l’Ouganda, non loin de la frontière tanzanienne. En pleine épidémie de Coronavirus, la jeune ougandaise est restée confinée chez sa tante en compagnie de son père et prévoyait d’y rester, jusqu’à ce que les restrictions de voyage soient levées. C’est ce soir-là, au cours d’une conversation que le père de Rahema Kyomuhendo découvre que sa fille n’est plus musulmane mais s’intéresse à la religion catholique.

 

« Elle m’a expliquée le Christ, m’a montrée la voie du salut et j’ai accepté Jésus comme mon Seigneur et mon Sauveur. Je discutais du Christ avec elle, j’étais tellement contente. Mon père nous a entendus et s’est réveillé. Il est sorti de sa chambre avec fureur et a commencé à me frapper à coups de pieds, à me gifler » affirme la jeune malade au journaliste du site Morning Star News. Rahema Kyomuhendo a également précisé que c’est justement le 11e jour de la fête islamique, que son père a hurlé à sa tante qu’elle s’était convertie au christianisme et qu’il allait la tuer.

En Ouganda, le christianisme est la religion la plus répandue avec 84% de fidèles.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter Instagram C’news Actus Dothy
Images Morning Star News