Un petit village en Inde a banni le plastique pour le bambou

Pour éviter que les touristes ne laissent des montagnes de bouteilles vides quand ils laissent la région, un petit village dans l’Etat du Sikkim en Inde a trouvé une solution. Une idée qui aujourd’hui inspire le monde entier. Les touristes quand ils viennent doivent laissser derrière eux leurs bouteilles en plastique. Sinon ces visiteurs peuvent transférer leur eau dans des bouteilles en bambou. Des bouteilles qui sont disponibles dans certains magasins de l’Etat du Sikkim.

En l’absence de système efficace de gestion des déchets à l’échelle nationale, l’Inde prévoit d’éliminer progressivement les plastiques à usage unique d’ici 2022. Mais entre-temps, les autorités locales doivent innover pour réduire la consommation de plastique.

Dans ce territoire bordé par le Bhoutan, le Tibet et le Népal, un grand nombre de touristes viennent profiter du spectaculaire paysage himalayen. Accueillir ces milliers de visiteurs, c’est aussi gérer de grandes quantités de déchets plastique. Suite à une mobilisation à grande échelle de ses quelque 2 500 habitants, la commune de Lachen a mis en place une nouvelle série de mesures.  Le Comité de développement du tourisme de Lachen (LTDC) effectue même des contrôles des véhicules pour s’assurer qu’aucune bouteille en plastique n’entre dans le village.

Bouteilles en bambou

Lancées début mars 2020 lors du festival de Losar, la célébration annuelle la plus populaire et la plus importante du Sikkim, ces bouteilles d’eau en bambou ont attiré les résidents et les touristes.  Du coup un autre État, le Kerala dans le Sud de l’Inde, a décidé de suivre leur exemple.

Le Sikkim est reconnu depuis 2018 comme le premier État entièrement biologique au monde par les Nations Unies. Il envisage maintenant de s’attaquer à l’emballage extérieur des biscuits.

Dorothée Audibert-Champenois (BLKNews) – Images et source #LivingCultivar