Un poupon métis enrage et affole un ancien cadre du Rassemblement National (ex-FN)

Inquiet et outré de voir étaler dans les rayons d’un supermarché une poupée métisse, Julien Rochedy, ex-cadre du RN, a aussitôt réagi en tweetant avec colère un post rageur sur les réseaux sociaux. Choquée, Marlène Schiappa, membre du gouvernement d’Edouard Philippe, lui a répondu avec humour via le même réseau social.

C’est la fête de Noël qui approche à grands pas, et les rayons des supermarchés sont censés montrés les jouets en vente pour les cadeaux de fin d’année. Dans le rayon jouets d’un « petit supermarché de province », Julien Rochedy, ancien cadre du Rassemblement National, présidé par Marine Le Pen, découvre avec horreur une pile de poupons pour enfants. Parmi ces jouets, des « baigneurs » de toutes les teintes. Seulement, Julien Rochedy n’a remarqué que les seuls poupons métis, en colère, l’homme à photographier l’objet et l’a publié en accompagnant l’image capturée d’une légende des plus douteuses. « Le seul poupon mis en avant est métis. L’avenir nous est montré; mieux, il nous est prescrit : disparaissez, sales blancs » a écrit Julien Rochedy.

Les réactions des internautes ne se sont pas fait attendre, mais c’est celle de la Secrétaire d’État chargé(e) de l’Égalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discriminations qui sort du lot.

Marlène Schiappa a répondu avec humour qu’elle voudrait bien acheter « cet adorable poupon pour sa nièce ». Reste à savoir si le message a été décodé par l’ancien directeur du Front National Jeunesse du parti d’extrême-droit français.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter C’news Actus Dothy
Images C’news Actus Dothy/Image non contractuelle