Un syndicaliste guadeloupéen accusé de meurtre en région parisienne

Vues : 1992

Syndicaliste de la CFDT, proche du comité international des peuples noirs, militant actif lors du mouvement liyannaj kont pwofitasyon (LKP), Alain Simion serait l’auteur présumé du meurtre de Marie-France Osigre, une ivoirienne de 25 ans, sa jeune compagne.

Il serait passé aux aveux après une entrevue avec les enquêteurs. Les images de vidéosurveillance de la ville de Meudon (Hauts de Seine) le montreraient arrivant sur les lieux du crime au volant de sa voiture. Il était sur le point de se marier avec la jeune femme qui vivait clandestinement en France.

marie-france-osigre

Marie-France Osigre

Il se serait rendu au domicile de cette dernière afin d’avoir une explication sur une éventuelle relation extra conjugale. Mais, selon les proches de la victime,c’est cette dernière , qui aurait mis fin à la relation en raison de son pasteur qui lui aurait déconseillé de se lancer dans ce mariage.

Le meurtrier présumé et sa victime se seraient disputés le matin du drame. Marie -France Osigre aurait reçu plusieurs coups de couteau dans le dos. Les résultats de l’autopsie devraient apporter des réponses supplémentaires aux enquêteurs. l’arme du crime n’a toujours pas été retrouvée.

Photo : FA Guadeloupe et lecridabidjan.net