Un terroriste antillais, fiché par les américains, il appelle à tuer « les croisés »

Vues : 11065

Son nom Shane Crawford alias Abu Sa’ad al-Trinidadi pour l’Etat Islamique (IS).

Mercredi 29 mars 2017, un jeune trinidadien,  Shane Crawford a été listé comme
terroriste sur la liste des personnes fichées aux États-Unis. Il fait partie des 100 trinidadiens soupçonnés d’avoir rejoint l’Etat Islamique. Il a fui son île en 2011 déjà mêlé à une affaire de meurtre par vengeance.

D’après une enquête diligentée au Moyen-Orient, Shane Crawford serait sur une liste de cinq personnes qui, selon le Département d’Etat américain « ont commis ou présentent un risque important de commettre des actes de terrorisme ». Sur la liste sont présents Anjem Choudary de Grande-Bretagne, El Shafee Elshiekh, Sami Bouras et Mark John Taylor.

C’est en 2013 que les charges les plus lourdes sont reprochées au jeune trinidadien dans un « complot d’assassinat » sur le Premier ministre Kamla Persad-Bissessar. Même si Shane Crawford n’a jamais été accusé, son implication et les soupçons dans cet acte le désignaient comme étant un citoyen dangereux.

Pour Washington, Crawford le trinidadien se bat pour L’Etat Islamique et agit comme un « propagandiste de langue anglaise » pour le groupe.

Dans le magazine Dabiq d’IS (Etat Islamique) où Shane Crawford se présente sous le nom Abu Sa’ad al-Trinidadi, lors d’une longue interview, l’antillais a encouragé les sympathisants à «attaquer les intérêts de la coalition croisée» y compris les ambassades, les entreprises et Civils :

« Je vous dis mes frères, que vous avez maintenant une occasion en or de faire quelque chose que beaucoup d’entre nous souhaiterait faire maintenant. Vous avez la possibilité de terrifier les mécréants dans leur propre maison et faire couler leur sang dans les rues » (Shane Crawford alias Abu Sa’ad al-Trinidadi).

Depuis tous les biens du trinidadiens Shane Crawford sont confisqués et  gelés.

Mais Crawford n’est pas le premier ressortissant de Trinité-et-Tobago à être désigné comme terroriste par le gouvernement américain.

En 2011, Kareem Ibrahim a été condamné dans une cour fédérale américaine dans l’attaque de l’aéroport John F Kennedy qui dessert New-York et sa sa région.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook C’news Actus Dothy Photo Middle Esat Eye

Source  Middle Esat Eye


2 commentaires :

  1. paindoux

    « Un jeune antillais » ????
    En lisant ce titre, je pensais qu’il s’agissait din Guadeloupéen ou Martiniquais mais pas du tout
    Il faut appeler un chat, un chat

    Répondre
  2. Kat

    On voit bien que vous voulez faire le buz Autant dire un trinidadien. On c déjà tous qu il y en a beaucoup, puisqu’il y a là-bas une forte communauté musulmane. Donc ce n est pas un scoop des antillais terroristes il y en a pleins. ce serait plus intelligent d écrire un article sur un éventuel martiniquais, ou guadeloupeen impliqué ds ce genre de choses.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *