Une « baisse en trompe-l’œil » du chômage au premier trimestre

Rédigé par : Polly Miette, le
Publié dans : Actualites, France
Mots clés :

Le taux de chômage en France a diminué de 0,3 point au premier trimestre à 7,8%, une « baisse en trompe-l’œil » due au confinement de la deuxième quinzaine de mars, explique l’Insee « sans que cela ne traduise une amélioration du marché du travail ».

Autrement dit, le taux de chômage qui aurait été observé au premier trimestre en l’absence de confinement aurait été quasi stable à 8,2% », précise l’Insee.

« Cette baisse du taux de chômage résulte d’un fort recul du nombre de personnes sans emploi se déclarant disponibles ou en recherche active d’emploi pendant la période de confinement.

La période de confinement a en effet fortement affecté les comportements de recherche active d’emploi (pour les personnes sans emploi dont le secteur d’activité privilégié est à l’arrêt par exemple), ainsi que la disponibilité des personnes (contrainte de garde d’enfant par exemple) », souligne l’Insee dans son communiqué.