« Une bande de voyous ? »

Rédigé par : Redaction PBK, le
Publié dans : Actualites, Martinique
Mots clés :

« Une bande de voyous ? » Tribune par Edouard Angely :

22 mai 1848
Une bande de voyous, demandant la libération de Romain, s’est insurgée, et fort des luttes incessantes menées par ses prédécesseurs depuis la déportation, a imposé l’abolition de l’esclavage.

22 mai 1971
Aimé Césaire inaugure la place du 22 mai, avec une œuvre de Khokho René-Corail. Son discours précise que l’abolition est avant tout le fruit de la lutte des esclaves.

22 mai 1984
Par un décret du 23 novembre 1983, François MITTERRAND fait du 22 mai un jour férié.
Peut-être parce qu’une bande de voyous a mené un combat de longue date, depuis 1947, notamment en fermant de force des commerces ?

22 mai ….
Depuis, cette date est celle de la commémoration de la libération des esclavagés.

22 mai 2020
Une bande de voyous a détruit 2 statues de Victor Schoelcher pour dénoncer le révisionnisme institutionnalisé de notre histoire, qui laisse peu de traces à la mémoire des luttes de nos ancêtres pour leur liberté.

Conclusion
Les assimilationnistes, les aliénés et les schoelchéristes ont toujours joué leur rôle dans la négation de la prédominance des martiniquais dans la construction de leur propre histoire.
Et donc, en 2002, ils n’ont pas voté la reconnaissance du peuple Martiniquais et de la nation Martiniquaise.

En colonie, tout (22 mai, chlordécone, gestion de l’eau, sécurité sociale…) se gagne grâce à une bande de voyous.

Edouard ANGELY
IKIMA – Idantité ek KIlti MAtnik