Une charte interdisant la vente de produits faisant l’apologie de l’esclavage dans les boutiques de l’aéroport Aimé Césaire

Ce samedi 2 novembre des citoyens martiniquais ont mené une action dans les boutiques de l’aéroport du Lamentin pour faire enlever de la vente tous les produits « faisant l’apologie de l’esclavage »

Ci-dessous vous avez quelques exemples de tableaux ou encore des drapeaux aux quatre serpents disponibles à la vente dans certaines boutiques de l’aéroport Aimé Césaire.

Les militants ont exigé que la loi soit appliquée et qu’aucun symbole « esclavagiste » ne soit vendu à l’aéroport de Martinique.

La société gestionnaire de l’aéroport (La SAMAC) a dû faire une charte à l’attention des commerçants, leur interdisant la vente de produits faisant l’apologie de crime contre l’humanité.