Une croisière vire au cauchemar en Jamaïque, 277 malades, touristes et membres d’équipage

Les vacances de rêve ont viré au cauchemar pour 277 personnes à bord de l’un des plus gros bateaux du monde. Arrivé en Jamaïque, L’Oasis of the Seas de la Royal Carribean a du rebrousser chemin, les touristes mais également les membres de l’équipage n’ont pas été autorisés à débarquer sur l’île.

L’un des plus gros bateaux du monde contraint de faire machine arrière, 277 passagers sur les 9 000 personnes à bords souffraient d ‘une « vilaine gastro-entérite ». La cause : un virus qui s’est répandu dans le bateau pendant la croisière. De peur que l’épidémie se propage, les autorités jamaïcaines ont refusé le débarquement. La salle à manger principale, la boite de nuit, les toilettes publiques et une partie du 14ème étage sont restés en quarantaine.

Selon l’équipe médicale, les premiers malades se sont déclarés jeudi 10 dès leur arrivée en Jamaïque. Vomissements, maux de ventre, diarrhées, le virus s’est rapidement propagé à l’ensemble de l’équipage et à d’autres croisiéristes.

Parti dimanche 6 janvier de Port Canaveral en Floride, L’Oasis of the Seas a donc interrompu la croisière qui devait se terminer initialement au Mexique. Sur les réseaux sociaux les touristes se sont plaints de ces changements.

Dans un communiqué, Owen Torres, le porte-parole du navire de luxe a rassuré tous les passagers en promettant de rembourser intégralement la croisière aux clients de L’Oasis of the Seas.

Le luxueux bateau sera intégralement nettoyé et désinfecté avant son prochain départ. En attendant, des analyses sont en cours pour connaître les raisons de cette « soudaine » infection.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter C’news Actus Dothy Images CruiseFever/evac.com