Une influenceuse conseille aux touristes de ne pas venir en Guadeloupe

« Île maudite », « Trou à rats ». Alice une influenceuse française a créé la polémique en critiquant la Guadeloupe sur Instagram. La jeune femme se plaint, entre autres, d’avoir pris un PV pour excès de vitesse et de ne pas avoir eu accès à internet.

« Qui m’a envoyée là-bas ? Qui m’a dit ‘va en Guadeloupe’ » se questionne avec le plus grand sérieux la candidate de la téléréalité « La Villa des cœurs brisés ».

On aura compris qu’Alice, « influenceuse française », ne garde que de mauvais souvenirs de l’archipel. C’est son droit.

Mais ce sont ses arguments et la violence des ses propos publiés sur Instagram qui ont fait réagir de nombreux internautes.

« Cette île est-elle maudite »

Tout d’abord, elle s’étonne d’avoir été verbalisée. Un excès de vitesse qu’elle reconnait, pourtant : 95kh/h au lieu de 70.

Mais voilà, elle explique ne pas avoir beaucoup de points sur son permis. Et estime donc que « cette île est maudite ».

Vraisemblablement, ce sont les mauvaises ondes de la Guadeloupe qui ont fait qu’elle n’a pas respecté les limitations de vitesse.

« Saint-François, trou à rats »

Alice ne s’arrête pas là. Et s’en prend ensuite à la station balnéaire de Saint-François, où elle avait posé ses valises.

« N’y mettez pas les pieds. C’est une zone blanche. Je ne savais pas ce que voulait dire ce terme. Car en France métropolitaine, il n’y a pas de zone blanche. »

Cette fois, elle regrette de s’être retrouvée « dans ce trou à rats » car elle n’a pas pu aller sur le net en toute tranquillité, elle qui est « sur Instagram tous les jours ».

« Leur délire est de vivre de rhum et de soleil »

Ses critiques sur la Guadeloupe continuent. Elle se plaint de ne « pas avoir pu mettre ses talons » car elle « n’a pas trouvé de resto hype » à Saint-François.

Le manque d’eau est également abordé par la jeune femme. En précisant que les gens s’en moquent sûrement car « c’est leur délire de vivre de rhum et de soleil ».

Et de préciser, pour mieux faire passer ses propos, que si elle est Française, « sa mamie est martiniquaise »

Les Guadeloupéens ravis qu’elle ne revienne pas

Comme il fallait s’y attendre, les réactions parfois injurieuses n’ont pas tardé sur les réseaux sociaux, notamment sur Facebook où sa vidéo a été relayée.

« On ne t’a pas demandé de venir chez nous », « Tu n’avais qu’à respecter le code de la route ». « Une de moins en Guadeloupe. »

Depuis ce bad buzz, signalé par de nombreux internautes, le compte Instagram de l’influenceuse n’est plus accessible. Extrait de sa vidéo postée sur Instagram :