Une minute de silence pour Samuel Paty dans les établissements scolaires de Guadeloupe

Rédigé par : Kayleen Jude, le
Publié dans : Actualites, Guadeloupe
Mots clés :

Les établissements scolaires de Guadeloupe rendent hommage ce matin à 11h à l’enseignant Samuel Paty décapité le 16 octobre dernier par un terroriste à Conflans-Sainte-Honorine.

« Nous partageons tous la même émotion face à ce drame. Il nous appartient de porter ensemble les valeurs de la République ».

C’est dans une lettre que la Rectrice de l’Académie s’est adressée aux personnels de l’éducation en Guadeloupe.

Christine Gangloff-Ziegler assure « pouvoir compter sur l’engagement » de tous, afin de saluer la mémoire de Samuel Paty.

Aussi, une minute de silence sera observée à 11h, dans l’ensemble des établissements de l’archipel guadeloupéen.

Les enseignants expliqueront aux élèves, « avec les mots adaptés à leur âge », les raisons de ce moment de recueillement.

Le Directeur ou la Directrice procédera à la lecture de la lettre de Jean Jaurès aux instituteurs. Les cours reprendront normalement dans l’après-midi.

Des connexions qui sèment le trouble

Pour mémoire, le 16 octobre dernier, Samuel Paty, âgé de 47 ans, est égorgé à Conflans-Sainte-Honorine, dans les Yvelines.

Ce professeur d’Histoire avait montré à ses élèves de 4e des caricatures du prophète Mahomet dans un cours sur la liberté d’expression.

Désormais, on sait que la jeune fille dont le père a « dénoncé » Samuel Paty et l’adolescent payé par le terroriste pour identifier la victime sont amis d’enfance.

Les deux hommes ont été mis en examen pour « complicité d’assassinat terroriste » et « association de malfaiteurs terroriste ».

Au total, sept personnes, dont deux mineurs, sont poursuivies par la justice, dans cette affaire des plus sordides.