Une pétition pour le « rapatriement immédiat des 200 étudiants ultramarins bloqués au Canada »

Rédigé par : Melody Thomas, le
Publié dans : Actualites, Guadeloupe, Martinique
Mots clés : ,

Alors que le gouvernement est passé à la phase 2 du déconfinement la semaine dernière, 200 étudiants martiniquais et guadeloupéen sont toujours bloqués au Canada. Un collectif de parents demande le rapatriement de leurs enfants via une pétition.

Un collectif de parents s’est formé et il demande »à l’Etat français » le rapatriement immédiat de « leurs enfants » dans une pétition mise en ligne ce dimanche 31 mai. « Nos nombreux appels, mails et relances, notre lettre ouverte, vers les différentes instances sont restés jusqu’ici sans effet » expliquent les membres du collectif.

La pétition a déjà obtenu plus de 1000 signatures à l’heure our nous publions cet article.

Voici les explications de la pétition :

Nous, Collectif des Parents des Étudiants Antillais Demandant le Rapatriement (C.P.A.D.R.), demandons à l’Etat français le rapatriement dans les plus brefs délais, de nos enfants, étudiants guadeloupéens et martiniquais, ressortissants français, restés bloqués dans plusieurs villes au Canada depuis le 22 mars 2020 (date de début d’arrêt du trafic aérien).

Depuis cette date, les vols assurés par la compagnie Air canada sont systématiquement reportés puis annulés.

Par ailleurs, les billets subissent au fil du temps une hausse tarifaire et sont devenus inabordables pour certains étudiants, malgré la levée du confinement intervenue le 25 mai 2020.

Nos nombreux appels, mails et relances, notre lettre ouverte, vers les différentes instances sont restés jusqu’ici sans effet.
A ce jour, l’incertitude demeure plus que jamais, quant au retour de ces étudiants chez eux.

C’est pourquoi, nous demandons au gouvernement français de :
fournir les autorisations nécessaires pour permettre l’atterrissage des avions de la compagnie Air Canada,
ou à défaut, d’affréter un avion pour assurer le transfert de nos enfants en 5h30 vers leur île.

Et non la solution proposée par l’Etat français qui leur impose un retour encore plus coûteux et plus à risque d’un point de vue sanitaire, en transitant par Paris (durée minimale de 16h ) avec une fréquence de vols en juin très réduite entre Paris-Fort-de-France ou Paris- Pointe-à-Pitre .

Le collectif des parents remercie chacun de vous pour votre participation.
En apposant ici votre signature, vous contribuez à apporter une voix supplémentaire pour obtenir auprès de nos dirigeants, l’écoute nécessaire pour ramener nos enfants à la maison
Publié le 31 Mai 2020

rapatriement Immédiat des 200 étudiants ultramarins bloqués au Canada

Voir la pétition ici