Une plaque dénominative en hommage au « Docteur Lala » dévoilée à Schoelcher

Rédigé par : Melody Thomas, le
Publié dans : Actualites, Martinique
Mots clés :

Ce samedi 18 juillet une plaque dénominative en hommage au Docteur Lala, décédé le 13 juin dernier , a été dévoilée par la municipalité de Schoelcher.

L’hommage s’est déroulé en face au centre médical de Grand Village à Terreville où il a exercé durant de nombreuses années, en présence de sa famille et de nombreux martiniquais venus lui rendre hommage.

« Au fil du temps, le Dr Lala devient bien plus qu’un médecin. Il est le confident, l’ami de la famille. Ceux qui l’ont côtoyé gardent l’image d’un homme doté d’une grande puissance de travail, un grand humaniste, modeste dans son quotidien et dans son mode de vie, humble dans sa relation en simplicité avec la population » écrit la ville de Schoelcher …

Dénomination « Espace Jean-Louis LALA » en hommage au Docteur LALA.

Jean Louis LALA est né le 14 mai 1948 à Toulouse. Diplômé de la Faculté de Toulouse, le docteur Jean‐Louis LALA arrive en Martinique en Aout 1982. Il s’installe à Grand‐Village le 3 septembre 1982 en qualité de médecin généraliste, spécialisé dans la Biologie du sport. Il devient le médecin de la plupart des sportifs schoelchérois qui le consultent soit individuellement soit par le biais de leurs clubs.

Avec sa femme Gisèle, il fait le choix d’installer sa famille dans notre commune en 1982. Ses filles Géraldine et Agathe, ses petits‐enfants y grandissent.

Durant 38 ans, le docteur LALA exerce son activité en tant que médecin généraliste libéral, tout d’abord au rez‐de‐chaussée de l’Immeuble Cachiman, avant d’impulser en 1990 avec d’autres confrères et professionnels de santé, la création du centre médical actuel.

Au fil du temps, le Dr LALA devient bien plus qu’un médecin. Il est le confident, l’ami de la famille. Ceux qui l’ont côtoyé gardent l’image d’un homme doté d’une grande puissance de travail, un grand humaniste, modeste dans son quotidien et dans son mode de vie, humble dans sa relation en simplicité avec la population. Alors qu’il aurait pu devenir un spécialiste émérite, il préféra rester fidèle à ses valeurs en devenant médecin de famille, à l’écoute, proche de ses patients, attentif et pleinement investi, comme en témoigne aussi son engagement en tant que médecin des sports. Ce qu’il appelait sa patientèle était l’une de ses raisons de vivre.

Sa gentillesse, sa grande écoute, sa disponibilité, sa compétence et l’amour de son métier ont vite dépassé les frontières du territoire schoelchérois, lui conférant une notoriété reconnue de tous ses confrères. Ce qui lui a valu depuis 20 ans de diriger le département de Rééducation fonctionnelle et soins de suite à la Clinique Saint Paul.

Avec Dr LALA, il n’y avait pas d’heure. Dès 5 heures du matin, les malades affluaient dans son cabinet et ce, au‐delà de 21 heures. Son sourire, sa générosité au service des autres, étaient sa marque de fabrique. Il laisse derrière lui l’image vivace de l’abnégation d’un médecin de proximité au service de l’humain.

Nous sommes convaincus que son action lui survivra, que sa grande générosité et son amour du travail auront valeur d’exemples pour les générations à venir.