Une prime COVID pour chaque décès ?

Rédigé par : Kayleen Jude, le
Publié dans : Actualites, Guadeloupe
Mots clés : ,

C’est un audio, émanant d’un journaliste de Guadeloupe, qui a littéralement enflammé, hier dimanche, les réseaux sociaux. Il y affirme qu’une prime de 1500 euros, voire plus, est versée aux hôpitaux lorsqu’ils déclarent un décès du COVID-19. L’ARS et le Ministère de la Santé démentent formellement.

« NON ! Les hôpitaux français ne reçoivent pas une prime de 5 000 ou 1 500 euros lorsqu’ils déclarent une personne décédée du Covid-19. NON ! Les hôpitaux ne font pas de faux certificats de décès. Il s’agit d’une fake news venue de l’Hexagone qui a déjà été démentie à plusieurs reprises ».

C’est à travers un communiqué officiel que l’Agence Régionale de Santé de la Guadeloupe a tenu immédiatement à réagir.

Tout est parti d’un audio qui a circulé hier sur le réseau social Whatsapp. L’auteur, un journaliste d’un média guadeloupéen, est catégorique.

Selon lui, les hôpitaux demandent aux familles s’ils peuvent inscrire « mort du Covid-19 sur la déclaration de décès ».

Une pratique douteuse, mais qui aurait donc pour but de percevoir une prime de l’Organisation Mondiale de la Santé.

« Tout est réglementé » explique le Directeur du CHU de Guadeloupe

Il faut savoir que cette fake news n’est pas récente. Au mois de septembre, contacté par le journal ‘Le Monde’, le Ministère des Solidarités et de la Santé avait démenti : « Cela ne repose sur aucune information ni donnée ».

De son côté, le Directeur du CHU de Guadeloupe dit regretter cette rumeur, à nos confrères de Guadeloupe La Première.

Gérard Cotellon rappelle que tout est réglementé et qu’un médecin peut être sanctionné s’il établit un certificat de décès trafiqué.

« Entre ceux qui pensent qu’il y a plus de morts qu’annoncé et ceux qui pensent que l’on cherche à gonfler le nombre de décès, c’est compliqué » conclut-il.