Une reprise au travail impossible et très agitée pour Hervé Pinto

Vues : 4590

Rarement une reprise au travail aura été aussi mouvementée et de surcroit, nécessité la présence des forces de l’ordre. (Voir vidéo en fin d’article)

Comme il l’avait annoncé, Hervé Pinto, salarié de la Poste en délicatesse avec sa direction, s’est présenté au centre de tri de la poste à Dillon vendredi 18 aout.

En arrivant sur place, impossible d’accéder au site: 5 agents de sécurité l’empêchent d’avancer et deux fourgons de police sont garés un peu plus loin au cas où la situation dégénèrerait.

Après un échange musclé avec un chef d’agence, Hervé Pinto est reparti en disant qu’il n’en resterait pas là et utiliserait tous les moyens de recours en sa possession.

Le salarié de la Poste s’est rendu au centre de tri de Dillon et ce malgré l’interdiction qui lui a été faite dans un courrier envoyé par ses supérieurs de se rendre dans les locaux de l’entreprise.

En effet, dans cette lettre, la direction de la Poste annule le protocole d’accord de fin conflit signé le 17 juillet dernier, avec Hervé Pinto, en grève de la faim à ce moment là. Selon elle, le protocole a été signé sous la contrainte. Elle le considère donc cet accord comme nul et non avenu. Ce courrier qu’il dit avoir reçu le 16 aout,  lui apprend également qu’il est suspendu de son poste dans l’attente d’éventuelles sanctions.

Et ce 16 août, n’est pas anodin pour lui, il s’agit de sa date d’anniversaire, ce qu’il reçoit comme un affront supplémentaire.

Le protocole finalement annulé par la Poste indiquait notamment la reprise de fonction d’Hervé Pinto, ce vendredi 18 août, sans aucune sanction à son égard. L’avocat d’Hervé Pinto considère que cette lettre reçue de la direction et son contenu n’ont aucune valeur juridique. Tout protocole d’accord signé doit être appliqué selon lui et il fera les démarches nécessaires en ce sens.


2 commentaires :

  1. FIER d'être MARTINIQUAIS

    Ni des mouns pa ka respecté pies protocole en Martinique, c’ incroyable !

    Quand à la police, parlons même pas

  2. je veux juste comprendre

    Bonjour,
    Peut-on savoir quel est le premier conflit entre la poste et ce salarié s’il vous plaît ? Vous dites que que la poste a signé un protocole de fin de conflit sans préciser quel est ce conflit. Or, je pense que cette information est primordiale pour comprendre correctement la situation.

Les commentaires sont fermés