Une tentative d’assassinat pour une histoire de chien et de chat

Rédigé par : Kayleen Jude, le
Publié dans : Actualites, Guadeloupe
Mots clés :

Un individu a été condamné à 4 ans de prison dont 3 avec sursis et une obligation de soins. Pour une affaire d’animaux domestiques, il a violemment agressé son voisin. La victime, toujours hospitalisée, a eu les poumons perforés.

Difficile de croire le motif avancé par le prévenu pour justifier un tel déchaînement de violence. Et pourtant.

Les faits jugés remontent au week-end dernier, à la Cité Soleil, située sur le territoire de la commune de Lamentin. Une altercation éclate entre deux voisins. Les choses auraient pu s’arrêter aux insultes et autres menaces.

Les poumons perforés
Mais l’un d’eux récupère un couteau de cuisine chez lui et débarque, comme un forcené, au domicile de son « adversaire » Il lui assène plusieurs coups dans le dos, avant de s’enfuir. À l’arrivée des secours, la victime aura la force de désigner son agresseur.

Et tout cela, en dépit de quatre plaies importantes et d’une perforation des poumons, justifiant une ITT de dix jours.

Un chien qui tue un chat
Du côté des forces de l’ordre, tout ira alors très vite. L’individu est interpellé. Âgé de 26 ans, le jeune homme ne possède pas de casier.

On apprend que le différend perdure depuis près d’une année. Lorsque le chien de la victime a mortellement mordu le chat du prévenu.

C’est donc toute cette animosité qui a conduit ce dernier à se venger. « Un motif futile » pour le parquet, dans une affaire qui sera finalement correctionnalisée.

Le Tribunal a tranché : 4 ans de prison dont 3 assortis du sursis et une obligation de soins notamment psychologiques.