Urbanworld Film Festival-New York : Le Prix du Meilleur Film Etranger pour « Tourments d’Amour » de Caroline Jules

Vues : 438

Dimanche 24 septembre à l’AMC Empire theatre à Time square, le film « Tourments d’Amour » de la cinéaste guadeloupéenne Caroline Jules a remporté GRAND PRIX du Meilleur Film étranger.

Avec la cinéaste américaine Ava Duvernay  qui présentait « Queen Sugar»,  ce Festival est l’un des plus importants Festivals pour les professionnels, les techniciens, les réalisateurs et acteurs de cinéma de la communauté noire. (Ci-dessous Stana Roumillac qui recevait le Prix au nom de toute l’équipe de « Tourments d’Amour »)

Fière, l’actrice Stana Roumillac pose ce dimanche 24 septembre aux côtés d’une des plus grandes réalisatrices afro-américaines, la cinéaste  Ava Duvernay est l’une des réalisatrices favorites des époux Obama.

Sélectionné dans la section World Cinéma avec 5 autres longs métrages, « Tourments d’Amour » le seul film en français a reçu le grand prix de la catégorie.  « Tourments d’Amour » présenté à l’Urban Film Festival de New York a été récompensé et c’est la comédienne Stana Roumillac de Guyane, une des deux actrices principales du film qui a récupéré le trophée.

Nous avons eu la réalisatrice Caroline Jules qui ravie a commenté ce GRAND PRIX du Meilleur Film étranger en disant : « Toute l’équipe est ravie. Nous sommes très heureux de ce prix, le Urbanworld World Film Festival est un èvènement très important pour la communauté noire aux Etats-Unis» . (Ci-dessous Caroline Jules, réalisatrice du film «Tourments d’Amour»)

A Paris, c’était le mercredi 7 juin 2017 que le film était projeté en plein quartier latin, au cinéma d’Art et d’Essais, le Saint-André des Arts. Parmi les spectateurs, Jean-Claude Barny, le réalisateurs du « Gang des Antillais » était présent dans la salle. Au générique de fin, il avait eu l’occasion de s’exprimer sur le film « Tourments d’Amour ».

«  Dans ce film qui est une tranche de vie, tout se tient, tout est cohérent. Les moments de silence sont justifiés. le travail des acteurs est très bien. C’est un film courageux. Un très très joli film » avait commenté le réalisateur guadeloupéen.

Le long métrage de 52 mn, produit par produit par Ron Dyens de Sacrebleu productions vient d’être récompensé à New York ce dimanche.

Avec Danièly Francisque, Stana Roumillac, Christophe Bangoly et Harry Baltus, la cinéaste guadeloupéenne (Caroline Jules) a mis en scène quatre individus qui se retrouvent seuls dans un paysage idyllique, coloré qui invite au repos, à l’apaisement. Mais, dans ce huis clos en pleine nature, c’est malheureusement autour d’un repas traditionnel de famille, que les tensions, les non-dits, les frustrations, les peurs et les souvenirs doux comme la pâtisserie antillaise « tourments d’amour », déchirent trois êtres qui s’aiment à leur manière.

Terre-de-Haut, aux Saintes (Guadeloupe).
Deux sœurs se retrouvent dans la maison de leur grand-mère pour trier les affaires de la défunte. Lorsque Vanessa apprend que Myriam a également invité leur père à déjeuner, il est trop tard pour fuir. La confrontation est inévitable.


Face à ce père distant, l’aînée tente de dissimuler ses blessures derrière un masque de perfection tandis que la la cadette trouve refuge dans le cynisme et la provocation…

Chef monteuse (Sophie Bousquet), chef opérateur (Stéphane Petit), mixeur (Thierry Delor), compositeur (Laurent Ganem).

Grand Prix Meilleur Long Métrage (Houston Black Film Festival 2017)
Prix du Meilleur Film Etranger (Houston Black Film Festival 2017)
Prix de la Meilleure Photographie (Houston Black Film Festival 2017)
Grand Prix Court Métrage ( Palm Bay Caribe FF2017)
Prix de la meilleure photographie (Palm Bay Caribe FF 2017)

Le Grand Prix long métrage au DC Black Film Festival de Washington (août 2017)

Le film est nominé également pour :  Le Grand prix long métrage au Sisters of the Diaspora films festival de New York, prévu en octobre prochain.

Film étranger, il a reçu toutes les faveurs du Jury en obtenant le GRAND PRIX du Meilleur Film étranger à Urbanworld Film Festival de New York (dimanche 24 septembre 2017)

Propos recueillis et texte Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter C’news Actus Dothy – Images Facebook/C’news Actus Dothy


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *