US Open : Naomi Osaka triomphe et Serena Williams est en colère

Vues : 2264

« Je ne veux pas être impolie. Elle a bien joué. Faisons en sorte que ce soit le meilleur moment pour nous deux  » a déclaré Serena Williams. Ensuite la jeune maman de 36 ans, encore sonnée d’avoir perdu ce match pour lequel elle partait gagnante, a rejoint Donna Kelso, la superviseure de l’Association de tennis féminin, en se plaignant : « j’ai travaillé si dur pour être à ce niveau ».

Samedi 8 septembre 2018, la finale de l’Us Open a été une finale chaotique.

Ce sont les scènes hostiles entre Serena Williams et l’arbitre de chaise Carlos Ramos que la plupart des gens retiendront de cette finale tumultueuse durant la quinzaine new yorkaise.

Serena Williams a tenté en vain de gagner ce 24e titre, la sportive américaine s’est effondrée dans un flot de larmes, d’accusations et de colère. Selon les journaux d’outre atlantique, elle aurait violé les codes élémentaires de la discipline. Serena Williams a perdu ses nerfs face à l’arbitre et la l’américaine est sortie de son match qui a viré en cauchemar. Les mots voleurs et menteurs ont rythmé la rencontre et laissé l’arbitre de match imperturbable, allant jusqu’à pénaliser Serena Williams d’un jeu entier.

Grâce à la puissance de ses frappes et à sa vitesse de déplacements, Naomi Osaka, 20 ans, a gardé la maîtrise de son jeu restant à l’écart de toute cette tension, elle a ainsi remporté ses jeux et aussi ceux de son adversaire, sous les huées de la foule.

Plus dévastée que ravie, la jeune Naomi Osaka qui a fini son match en larmes sur sa chaise, s’est même excusée d’avoir gagné ce grand chelem, en éliminant rapidement la favorite du public. :  « Je sais que vous étiez tous pour elle et je suis désolée que ça se termine comme ça. Ça a toujours été mon rêve de jouer Serena en finale de l’OS Open. Je suis vraiment reconnaissante d’avoir pu le faire ».

Naomi Osaka, d’origine haïtienne est la première grande gagnante du Japon. Elle a défié la foule particulièrement « partisane » et à remporté une large victoire de 6-2, 6-4 en seulement 79 minutes. 

Une première à l’US Open. La cérémonie de remise des trophées a été une cacophonie. Serena Williams rageuse d’avoir perdu le match, a fondu en larmes selon les médias sur place. Même si Serena Williams essayait d’apporter un peu de positivité, son excès de colère aura perturbé la victoire de la nouvelle étoile du tennis, qui recevait son premier Grand Chelem en larmes.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter C’news Actus Dothy
ImagesTelegraph/Eurosport