Valérie Pécresse proposera aux voyageurs des masques dans les distributeurs automatiques des gares et stations

Rédigé par : Polly Miette, le
Publié dans : Actualites, France
Mots clés : ,

La Présidente de la Région Île-de-France, Valérie Pécresse, a annoncé sur LCI que chaque voyageur, abonné Navigo, recevrait un masque en tissu de la part d’IDF mobilités.

Une partie de la distribution des masques pourrait s’effectuer par plusieurs canaux dont les distributeurs automatiques déjà présents dans les gares et sur les quais des stations, a souligné Valérie Pécresse. L’objectif est de participer à l’équipement des voyageurs franciliens qui devront obligatoirement porter un masque dans les transports publics, après la sortie du confinement le 11 mai.

Le Premier ministre présentera aujourd’hui, mardi, le Plan global de déconfinement du gouvernement devant l’Assemblée nationale. 

« Nous avons dit que la Région était prête à équiper les voyageurs et je souhaite que cela se fasse en amont» du 11 mai, a précisé Valérie Pécresse.
« Ile-de-France Mobilités a acheté un masque tissu par abonné navigo (…) il faudra également distribuer des masques papiers». Les employeurs seront aussi mis à contribution », a-t-elle ajouté.

Le nombre d’abonnés Navigo est de l’ordre de 1,5 à 2 millions, selon les données de 2016.
Valerie Pecresse a souligné que les modalités de distribution « sont à voir avec l’État ».« Il n’y aura pas qu’une seule source d’approvisionnement (…) les employeurs devront prendre le relais», a expliqué la présidente de la région la plus peuplé de France et la plus touchée par le Covid-19.

D’ores et déjà, la région a mis en place une centrale d’achat pour permettre aux employeurs de s’approvisionner en masques, a-t-elle dit.

«Tout le monde doit s’y mettre», a estimé Valérie Pécresse qui considere qu’il «faut utiliser tous les canaux d’approvisionnement possible».
«Il faut que chaque Francilien puisse se procurer d’une manière ou d’une autre un masque et puisse se laver les mains aux alentours des gares (…) nous attendons encore de la part de l’État les règles sanitaires à expliquer», a-t-elle ajouté.

Photo : Capture écran BFM TV