Vallée de la Mort : « Ne pas sous-estimer le désert ! », sous la canicule et sans arbres, deux français sont morts déshydratés

« Il ne faut pas sous-estimer le désert » qu’on soit dans la vallée de la mort ou au Nouveau-Mexique.

Les recommandations des responsables des parcs aux Etats-Unis sont pris à la lettre mais des cas de mort par déshydratation sont constatés.

Par imprudence, le manque d’eau peut entraîner une mort certaine. Ce fut le cas,
il y a quatre ans, quand des touristes de Bourgogne (France) ont été retrouvés sans vie dans un désert du Nouveau-Mexique. Leur fils de neuf ans a survécu par miracle à cette tragique promenade.

Un mois plus tôt, l’acteur britannique Dave Legeno, qui jouait le rôle d’un loup-garou dans Harry Potter, a été sans vie dans le désert dans la Vallée de la Mort (The Death of Valley).

« Il n’y a pas d’ombre », « Il n’y a pas de couverture. Vous êtes exposé au soleil, au vent, à la chaleur, au reflet du soleil sur le sable blanc. C’est un environnement désertique rude. » a déclaré à l’époque Marie Sauter, la surintendante du parc.

 

Ce jour fatidique, le couple de français, Ornella Steiner, 51 ans et David Steiner, 42 ans sont partis vers midi sur l’Alkali Flat Trail, une boucle de 4,6 milles marquée uniquement par des poteaux enfoncés dans le sable de gypse.

En ce début d’août, les températures ont dépassé les 50 degrés au White Sands National Monument, un vaste parc désert et sans arbres. Après avoir parcouru environ un kilomètre et demi, ils ont quitté la piste et sont descendus ou sont tombés dans la dune, a déclaré, le shérif de l’époque Benny House du comté d’Otero.

Selon lui, le jeune garçon de neuf ans a survécu parce que ses parents lui ont donné une double ration d’eau : « Les parents prenaient un verre et lui donnaient deux verres », a indiqué le shérif à la chaîne CNN.

A l’arrivée des secours, l’enfant ne savait pas que sa mère était morte mais, selon lui, son père n’était pas dans un état normal. Le jeune garçon de 9 ans « ne pleurait pas », a précisé Benny House, mais « il était déshydraté et contrarié », son père délirait et avait la « langue enflée » avant de mourir.

En patrouille, les employés du service des parcs ont trouvé la mère morte vers 17h.

Le shérif Benny House a conclu que le père était sans doute désorienté. une situation caractérisée par les fortes chaleurs et le manque d’eau et l’épuisement. La famille ne s’était pas préparée au soleil et aux fortes chaleurs du désert.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter C’news Actus Dothy
Images C’news Actus Dothy.