Victor Schœlcher : Neuf loges maçonniques de Martinique condamnent la destruction des statues

Rédigé par : Polly Miette, le
Publié dans : Actualites, Martinique
Mots clés :

Pas moins de treize Loges maçonniques dont neuf de Martinique ont condamné, sous la bannière du Grand Orient de France, la destruction des statues de Victor Schoelcher, un acte de « vandalisme », « inqualifiable » et « inadmissible ».

« Le Grand Orient de France et particulièrement ses neuf Loges de Martinique ainsi que les Loges Victor Schœlcher (Rungis), Victor Schœlcher 86, Victor Schœlcher 6016 et la Clémente Amitié (Paris), dénoncent l’acte inqualifiable de la destruction des deux statues de ce grand humaniste que fut Victor Schœlcher, le 22 mai 2020 à la Martinique », déclare le Grand Orient de France dans un communiqué de presse publié vendredi 29 mai, sept jours après les faits qui se sont déroulés en marge des célébrations du 172ème anniversaire de l’abolition de l’esclavage en Martinique.

« Nul ne peut nier son action au sein du courant abolitionniste français du 19e siècle. Et parce qu’il fut un architecte du décret d’abolition du 27 avril 1848, Victor Schœlcher mérite la reconnaissance qui lui est due », souligne le communiqué.

« Cet acte de destruction doit nous interpeller sur la nécessité d’une pédagogie de cette période de la libération des esclaves dans les colonies françaises », estime le Grand Orient.
Une pédagogie « qui permettrait, sans remettre en question le rôle des abolitionnistes, de mettre en lumière et de faire émerger par des symboles forts, le rôle des acteurs que l’histoire a jusqu’ici minoré », explique le Grand Orient qui relève que «ces hommes et ces femmes à qui on avait dénié toute humanité et qui par leur résistance incessante ont arraché leur liberté. »

« Affirmer cela n’exonère en rien les auteurs de ce vandalisme du caractère inadmissible de leur acte,» conclut le texte.