Virus-Confinement : Emmanuel Macron change de stratégie « Pas de discrimination » pour les aînés

Emmanuel Macron ne « souhaite pas de discrimination » des personnes âgées. Il « en appellera à la responsabilité individuelle de chacun », selon une source de l’Elysée. Cette annonce est un changement clair de stratégie du président de la République face à la mobilisation et aux témoignages des aînés relayés par des associations qui travaillent à leurs côtés, mais également de certains membres du Conseil scientifique Covid-19.

Emmanuel Macron

L’allocution d’Emmanuel Macron ce lundi 13 avril, jour de la Pâques a fait bondir et réagir plus d’un et en particulier les seniors.  Après avoir annoncé que la date de déconfinement prenait effet le lundi 11 mai avec des restrictions pour les personnes âgées, le chef de l’Etat expliquait aux français qu’il s’agissait là de protéger les « personnes vulnérables et les personnes âgées ». ce lundi de Pâques, le président demandait aux seniors de rester confinés un peu plus longtemps que les autres citoyens. Un choix présidentiel qui, depuis lundi soir, a suscité de nombreuses critiques. Entre pétitions et débats, les seniors ont fait entendre leur incompréhension et ce vendredi soir Emmanuel Macron dit « ne pas souhaiter faire de discrimination entre les concitoyens ».

Jean-François Delfraissy auditionné au Sénat mercredi 15 avril 2020

Un changement net de stratégie alors que ce mercredi, Jean-François Delfraissy, le président du conseil scientifique Covid-19 justifiait les propos d’Emmanuel Macron, quand auditionné au Sénat, il précisait que « 18 millions de personnes (les seniors) ne seraient pas concernées par cette assouplissement du confinement attendu le lundi 11 mai prochain, car ces  citoyens ont un risque de développer une forme grave du nouveau coronavirus ».

Les critiques ont été trop fortes, trop de pressions, estime le chef de l’Etat, c’est « une souffrance morale qui surviendrait si ce confinement devait se prolonger plusieurs semaines après la date du 11 mai, ces souffrances morales seraient trop lourdes à porter pour nos aînés ». Par ailleurs, révèlent certains du comité scientifique Covid-19, durant le confinement beaucoup d’entre eux ne sont plus suivis ou mal suivis par leur médecin traitant. Il existe bien des risques sur la santé, avancent des membres du comité scientifique, plus que jamais divisés sur la crise sanitaire due au au nouveau Coronavirus (SARS-CoV-2), COVID-19.

Mais rappelle le professeur Jean-François Delfraissy à mi-mai il y aura encore 10 à 15 000 contaminations par jour avec de très nombreux personnes en réanimation dont une majorité de seniors. Emmanuel Macron « appellera à la responsabilité individuelle de chacun ».

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter Instagram C’news Actus Dothy
Images Capture d’écran C’news Actus Dothy