Virus-Crise : Déploiements militaires dans l’Océan Indien et aux Antilles-Guyane et plan massif de revalorisation des carrières

Ce mercredi soir depuis Mulhouse, le Président de la République a tenu un discours de chef de guerre en s’adressant à toute la nation mobilisée à sa demande contre l’épidémie du coronavirus. Le chef de l’état a annoncé un plan massif d’investissement et de revalorisation de carrières pour l’hôpital et lance l’opération résilience pour mobiliser l’armée en soutien aux populations et aux services publics notamment en Outre-mer.

Avant cela, dans la matinée, 25 ordonnances qui bouleverseront le code du travail, ont été adoptées au Conseil des ministres pour « préparer la France et les Français à un effort long » a précisé le premier ministre Edouard Philippe.

En visite dans le Grand-Est ce mercredi, Emmanuel Macron a tenu à rendre hommage au personnel soignant, en première ligne dans la lutte anti-covid-19.  Le chef de l’Etat a salué la mémoire des médecins mors dans l’exercice de leur fonction, le courage de cette deuxième ligne regroupant les hommes et les femmes, les caissières, les agents d’entretien qui participent à l’effort de guerre.  Le Président de la République a ensuite annoncé une prime pour le personnel hospitalier dans ce plan massif de revalorisation des carrières. Enfin de discours Emmanuel Macron a présenté l’opération militaire Résilience :
« Face au pic d’épidémie qui est devant nous, j’ai décidé sur proposition de la ministre des armées et du chef des états majors des armées de lancer l’opération Résilience. L’opération Résilience sera entièrement consacrée à l’aide et au soutien aux populations ainsi qu’à l’appui aux services publics pour faire face à l’épidémie du covid-19 en Métropole et en Outre-mer, en particulier dans les domaines sanitaires, logistiques, et de la protection. Dans ce cadre j’ai d’ores et déjà décidé de déployer immédiatement le porte-hélicoptère Amphibie et Mistral dans le sud de l’océan indien et à partir de début avril le porte-hélicoptère Dixmude ira se positionner dans la zone Antilles-Guyane en soutien de nos territoires ultramarins ».

Dès son arrivée à Mulhouse et pendant deux heures de visite, le chef de l’Etat s’est montré, très à l’écoute des soignants, des médecins, des urgentistes, des anesthésistes, des soignants. qui travaillent jour et nuit depuis plus de deux semaines contre le coronavirus dans le Haut-Rhin. À l’hôpital Emile Muller de Mulhouse, Emmanuel Macron a salué le travail des personnels de santé. Le Président de la République a, entre autres, entendu une directrice d’un Ehpad avant de se rendre dans l’hôpital de campagne installé par les militaires ce week end.

Dans cet hôpital de campagne, une unité de réanimation opérationnel depuis mardi accueille déjà ses premiers patients, 30 lits sont affectés aux patients covid-19. Avec un masque réglementaire, Emmanuel Macron a effectué sa visite dans ce territoire particulièrement impacté par l’épidémie du coronavirus. Face à des personnels de santé épuisé mais toujours sur le front, le chef de l’Etat a promis d’en tirer toutes les conséquences, après cette crise sanitaire inédite.

Du bilan toujours plus lourd de l’épidémie, on compte ce mercredi soir, 11 539 personnes hospitalisées, 25 233 contaminés, 2 827 en réanimation. 1 331 décès, plus 231 personnes sont mortes en 24 heures, 3 900 personnes sont sorties guéries de l’hôpital. Une épidémie en aggravation rapide en France, indique le directeur général de la santé,  Jérôme Salomon, qui précise que 86% des personnes décédées ont plus de 70 ans.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter Instagram C’news Actus Dothy
Images Capture d’écran C’news Actus Dothy