Virus : La Dominique «fait tout son possible» pour rapatrier les martiniquais et guadeloupéens sur leurs îles d’origine

L’allocution du chef de l’Etat français, Emmanuel Macron, lundi 16 mars a conduit à l’annulation de toutes les offres des ferry vers les destinations Guadeloupe, Dominique, Martinique et Sainte-Lucie. Le directeur des opérations de L’Express Des îles, Hans Victor, a lui, déclaré que son service de ferry était suspendu avec effet immédiat bloquant de nombreux ressortissants antillais francophones dans l’espace Caraïbe. Face à cette situation d’urgence, des voyagistes caribéens ont réagi, comme l’ont fait des voyagistes dominiquais.

Alors que la Dominique n’a encore signalé aucun cas de COVID-19 et que les îles Sainte-Lucie, la Martinique et la Guadeloupe ont toutes enregistrées des cas de coronavirus, l’île de la Dominique fait tout son possible pour aider les ressortissants français à rejoindre leur famille. Dès mardi 17 mars, les autorités dominicaines  se sont portées volontaires pour ramener chez eux des centaines de ressortissants français bloqués dans les îles de la Caraïbe.

Les opérateurs du Val’Ferry qui assure chaque semaine le transport entre les Antilles françaises, la Dominique et Sainte-Lucie, ont fait savoir que tous les efforts sont désormais déployés pour ramener les passagers des différentes îles vers leur pays d’origine. «Aucun bénéfice ne peut en résulter. Quel que soit l’impact pour le Val’Ferry, le plus important c’est de sauver des vies pendant cette pandémie» a indiqué l’un des responsables.

Leroy Charles a tenu à préciser que leur action était soutenue par le gouvernement français : «L’Ambassade de France est en discussion avec nous… afin de mettre en place un pont pour faire sortir les citoyens français de la Dominique et nous attendons en retour le même effort pour que les Dominicains coincés en Martinique, en Guadeloupe et à Sainte-Lucie reviennent chez eux ».

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter Instagram C’news actus Dothy
ImagesLeMarin/Capture d’écran