Virus : «La situation en Afrique est très très préoccupante», l’Afrique du Sud achève une clôture pour se protéger

«La situation en Afrique est très préoccupante avec une évolution très très rapide» annonce Matshidiso Moeti, la directrice Afrique de l’Organisation Mondiale de la santé (OMS), dans un entretien accordé, ce vendredi 27 mars, depuis Brazzaville, au Congo. Certains Etats comme le Zimbabwe, le Nigeria, le Congo, le Kenya, le Rwanda, le Mali ou la Zambie ferment leurs frontières, leurs écoles et se confinent pour empêcher la propagation du virus.

«39 pays sont touchés» et officiellement environ 300 cas sont détectés chaque jour, « c’est un grand défi» pour les gouvernements africains de lutter contre cette pandémie et cela demande «beaucoup de moyens et un appui international» estime Matshidiso Moeti.

Pour l’heure, presque tous les pays ont interdit les regroupements et mouvements de population et une quarantaine d’États ont pris des mesures de confinement pour limiter la transmission du Covid-19.

Soldat Sud-Africain-Jerome Delay/AP

«Les virus ne connaissent aucune frontière» déclarait Emmanuel Macron lors de son allocution du 12 mars, annonçant la fermeture des Etablissements scolaires et universitaires en France.

Le président du Zimbabwe, Emmerson Mnangagwa, a déclaré une catastrophe nationale, promettant de mobiliser les ressources limitées du gouvernement pour lutter contre le virus.

Vendredi, l’Afrique du Sud a signalé 927 cas confirmés, soit une augmentation de plus de 30% par rapport à la veille. Le gouvernement sud-africain à d’autre part décidé d’achever la construction d’une clôture le long de la frontière principale des deux nations dans les prochaines semaines. Une décision prise dans la crainte que les Zimbabwéens ne fuient vers son territoire pour se faire soigner, rapporte BBC News.

Le président zambien Edgar Lungu a ordonné la fermeture des gymnases, des bars, des casinos, des discothèques ainsi que la suspension de tous les vols internationaux à l’exception de ceux qui atterrissent et partent du principal aéroport de la capitale, Lusaka.

Au Congo, le gouverneur Gentiny Ngobila a déclaré que tous les résidents, à l’exception des personnels soignants, devraient rester chez eux pendant quatre jours, à partir de ce samedi 27 mars 2020. Ils seraient autorisés à s’approvisionner en nourriture dans les deux jours suivants. Un schéma qui devrait être répété au cours des trois prochaines semaines. Le gouverneur a exhorté le peuple de Kinshasa à ne pas paniquer et à se méfier des fausses informations.

En début de semaine, le président Félix Tshisekedi a ordonné l’interdiction de tout voyage à destination et en provenance de la capitale Kinshasa.

Le gouvernement nigérian a approuvé une subvention de 10 milliards de nairas (environ 24 millions d’euros) pour lutter contre la propagation du COVID-19, dans le pays. Selon une déclaration du président Muhammadu Buhari, l’argent sera remis à l’État de Lagos, le centre commercial du Nigéria, qui compte le plus grand nombre de cas de coronavirus dans le pays : « Cette subvention permettra à Lagos d’augmenter sa capacité à contrôler et contenir l’épidémie, tout en soutenant d’autres États dans le renforcement des capacités », a déclaré le président Buhari dans un tweet.

Le gouvernement du Kenya a confirmé ce jeudi le premier décès coronavirus alors que la pandémie continue de se propager à travers le monde. Le porte-parole du gouvernement, Cyrus Oguna n’a pas fourni plus de détails. Plus tôt cette semaine, le ministère de la Santé a signalé trois autres cas de coronavirus, portant à 31 le nombre total de personnes infectées dans ce pays d’Afrique de l’Est.

le Sénégal et la Côte d’Ivoire ont déclaré l’état d’urgence. Le président sénégalais Macky Sall a décrété l’état d’urgence sur tout le territoire pour faire face à la pandémie de coronavirus. Un couvre-feu est instauré de 20 h à 6h.

Le couvre-feu nocturne s’étend sur toute l’Algérie.

 

Les experts affirment que le continent le plus pauvre du monde est particulièrement vulnérable et que les chiffres sont très loin de la réalité même si les chiffres Covid-19 du continent noir, sont encore inférieurs à ceux de l’Europe, des États-Unis et du Moyen-Orient.

Des médecins chinois au chevet de malades Covid-19/The New York Times

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter Instagram
Source France24/BBCNews/NewYorkTimes/NPR/The Hill
Imagecouverture Jerome Delay/AP/The NationalInterest