Virus : Le Covid-19 a provoqué 3, 2 millions d’arrêts de travail en France et 10 millions de chômeurs partiels

Le chiffre de 3,2 millions communiqué par l’assurance qui grossit chaque jour, n’est pas lié directement à la maladie et selon les experts, il y aura des conséquences très graves au niveau économique laissent penser les économistes.

L’immense majorité de ces arrêts de travail ne concernent pas directement des personnes malades ou des personnes vulnérables. Parmi les 3,2 millions d’arrêts de travail il y aurait précisément 600 000 personnes malades du Covid-19, dans les 300 000 arrêts prescrits aux personnes vulnérables, il s’agit de femmes enceintes et de malades chroniques.

Toutes les prescriptions pour garde d’enfants ont été délivrées à la demande des employeurs dès la fermeture des écoles, au début du mois de mars.

Quant aux 2 300 000 arrêts de travail, ils sont prescrits pour 3 semaines au maximum et renouvelables jusqu’au 11 mai prochain et ce chiffre sera beaucoup plus conséquent dans les semaines qui viennent. Dès le 1er mai, les salariés en arrêt pour garde d’enfant et les français les plus vulnérables vont basculer au chômage partiel a indiqué Edouard Philippe lors de sa conférence de presse, dimanche dernier, une mesure prise par le gouvernement pour éviter une perte de revenue des salariés car l’indemnité versée par la Sécurité Sociale est dégressive avec le temps.

Ce mercredi 22 avril, le ministère du Travail vient de communiquer le chiffre de 10 200 000 chômeurs partiels dans l’hexagone et en Outre-mer ce qui correspond à plus d’un salarié sur deux dans 820 000 entreprises privées. Les secteurs les plus touchés restent le tourisme, l’hôtellerie, la restauration, le BTP où le chômage partiel concerne neuf salariés sur 10.

La crise économique sera brutale a prévenu Edouard Phillippe durant sa conférence de presse, dimanche dernier. La consommation a chuté, les revenus ont diminué et avec le chômage partiel qui garantit un salaire d’environ 80%, les salaires ont été maintenus. Mais ce que craignent les économistes, ce sera la faible fréquentation des magasins au sortir du déconfinement. D’où l’importance du respect strict des règles sanitaires. Un plan de préparation de déconfinement sera annoncé d’ici quelques jours par le gouvernement.

Le lundi 11 mai est la date officielle du déconfinement, elle a été annoncée par le président Emmanuel Macron le lundi de Pâques, une date encore sous réserve.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter Instagram C’news Actus Dothy
Images Capture écran C’news Actus Dothy