Vœux 2018 d’Alfred Marie-Jeanne à la population martiniquaise

Vues : 1388

Ci-dessous, les vœux 2018 d’Alfred Marie-Jeanne Président de la Collectivité Territoriale de Martinique :

« Martiniquaises, Martiniquais,

La vocation du Monde est de concevoir sa mutation perpétuelle.
Ne pas la reconnaitre, c’est être viscéralement rétrograde.
La nier, c’est plus encore, c’est réfuter la créativité de l’Homo Sapiens, ce penseur universel, que nous sommes.

Cependant cette mutation n’engendre pas, que des progrès.
Ce qu’il faut dénoncer, ce sont tous les dégâts humains causés. Nous sommes témoins aussi de la résurgence de nombreux fléaux que nous croyions révolus. Le racisme est un exemple patent. La Haine, un autre.

Ce qu’il faut condamner avec vigueur, ce sont les atteintes graves portées à la Nature, malgré les avertissements des experts. Et nous subissons impuissants les menaces du réchauffement climatique.

Ce qu’il faut refuser ce sont les conditionnements qui agissent à travers les réseaux sociaux et commerciaux. Nous perdons en authenticité, en intelligence collective et en humanité.

La Martinique n’est pas épargnée par ces évolutions et leurs conséquences funestes.
Le vivre ensemble est sans cesse perturbé, par des agissements déplorables, incompréhensibles et hautement dommageables à tous les égards pour le renom de notre Pays.

Devant de tels faits regrettables, il devient impératif de promouvoir l’apaisement dans les relations sociales, en rejetant toute forme d’exclusion et de violence, calculée et entretenue.
Il importe de raffermir les liens sociaux et intergénérationnels, pour contrecarrer les effets du recul démographique et du vieillissement.

Il est primordial de sortir de l’étau étouffant d’une économie tournée exclusivement vers l’import et la consommation.

Les réponses et adaptations à ces enjeux s’inscrivent aussi dans la solidarité avec nos voisins de la Caraïbe.

Ces exigences, la Collectivité Territoriale de Martinique aura à les traduire dans ses décisions et mesures pour l’année à venir et les suivantes.
– Le trépied éducation-formation-apprentissage devra être repensé pour mieux correspondre aux nécessités de l’économie. Notamment de l’économie bleue et de la croissance verte.
– Les actions de solidarité devront mieux répondre aux besoins de cohésion sociale.

– La stratégie d’innovation devra inspirer tous les dispositifs de recherche et de développement. Le Très Haut Débit est déjà sur rails.
– La politique culturelle devra favoriser l’essor d’une véritable industrie.

Rien ne se fera sans révision en profondeur et maîtrise de nos moyens et ressources. Car nous ne sommes pas sortis de l’obligation d’assainissement de nos finances.

Malgré toutes ces contraintes et ces inattendus, à l’impossible je suis tenu !
J’attends de vous une main tendue et solidaire. An sèl dwet paka manjé kalalou.
Bonne Année 2018 à chacune et à chacun de vous. Bon lanné ek plis fos ba Matinik

Mèsi an Pil Mèsi An Chay

Alfred Marie-Jeanne,
Président de la Collectivité Territoriale de Martinique »