« Voix des Outre-mers » : Fabrice di Falco ouvre les portes de l’Opéra aux ultramarins

Vues : 266

Il interprète aussi bien du baroque que du jazz, en passant par la comédie musicale, sa tessiture de voix est celle d’un contre-ténor. A 20 ans, le jeune Fabrice di Falco entre au Conservatoire national de Région de Boulogne-Billancourt, joue avec succès aux côtés de grands acteurs dans des pièces monumentales.

Chevalier de l’Ordre National de la Légion d’honneur depuis avril 2017, l’artiste lyrique, né à Fort-de-France met une nouvelle corde à son arc. Il sera découvreur de talent, directeur artistique de « Voix des Outre-mers », un concours qui lui donne l’occasion d’ouvrir les portes de l’Opéra à des ultramarins et de valoriser les artistes issus de la diversité. Ils sont jeunes ou moins jeunes, ils n’ont qu’une envie chanter ! Et rentrer dans la cour des grands. Ce sera le challenge de « Voix des Outre-mers ».

Le chanteur lyrique martiniquais et Julien Leleu (ci-dessous à gauche), président de l’Association Les Contre Courants ont lancé le concours « Voix des Outre-mer ». Un projet artistique dont le but est de former les talents ultramarins de demain. La première édition concerne les natifs de Martinique, de Guadeloupe et de la région Île-de-France, nés aux Antilles ou liés par filiation. La première édition concerne 3 régions, suivront d’autres régions des outre-mers aux prochains numéros, affirment les organisateurs.

A ce jour, 150 candidats ont été auditionnés grâce à l’appui des partenaires de l’association, la fondation Orange, l’hôtel la Bâteliere, l’Académie de Guadeloupe et de Martinique et la CTM (La Collectivité Territoriale de la Martinique).

Avec le soutien des parrains suivants, Karine Deshayes, (chanteuse lyrique), David Zobel (chef de chant de l’opéra), Nathalie Manfrino (chanteuse lyrique), Bruno Berbères (The Voice), Jacob Desvarieux (Kassav), Tony Chasseur (chanteur et directeur artistique), de Monseigneur Michel Aupetit (Paris) et de Mgr David Macaire,(évêque de Martinique), les candidats retenus dans les régions Martinique, Guadeloupe et Île-de-France suivront des masterclass au mois d’octobre, de novembre et de décembre pour se préparer au mieux à la grande finale prévue à Paris, d’ici fin janvier 2019.

Mais avant, les organisateurs ont pu entendre les candidats sortis vainqueurs des présélections qui se sont déroulées de Mai à Août dernier. Pour participer, ils devaient chanter : Un air d’Opéra, un air au choix qui pouvait être du Lieder (courte pièce de musique vocale), du Gospel, du Negro-spiritual, du Jazz, de la Variété française ou du Zouk). Pour rendre hommage au patrimoine, un air de musique traditionnelle d’une région de France était exigé par les organisateurs de l’événement.

Le lundi 10 décembre 2018, les noms des finalistes d’Île-de-France, seront connus du public à la Mairie du 15ème arrondissement de Paris.

Le samedi 22 décembre, la Martinique dévoilera qui seront ses représentants au concours. La compétition qui lie le patrimoine à l’Opéra, a choisi la ville de Saint-Pierre pour mettre en scène la finale martiniquaise de « Voix des Outre-mers ».

Le dimanche 16 décembre, c’est au tour de la Guadeloupe de révéler sa plus belle voix dans le concours « Les Voix des Outre-mers ». La ville de Baillif où est né le Chevalier de Saint-George, accueillera la prestigieuse cérémonie.

« Opéra magazine », « Forum Opéra », France Antilles et les stations de télévisions régionales : « Les Premières » suivront le concours « Voix des Outre-mers 2018 », fondé par Fabrice di Falco et Julien Leleu. « L’originalité de ce concours « Voix des Outre-mer 2018 » est de permettre aux gagnants de se perfectionner, de se professionnaliser, les vainqueurs seront en relation permanente avec le monde artistique où ils pourront jouer dans des concerts et participer à des concours nationaux et internationaux » a déclaré à la presse, le chanteur lyrique martiniquais, Fabrice di Falco.

Parmi les 10 candidats qui seront à la finale en janvier prochain au Bal Blomet, 6 seront retenus depuis Paris, 2 sélectionnés en Martinique et 2 autres lauréats de Guadeloupe. Trois gagnants seront désignés dans les trois catégories suivantes :
1 – La Voix des outre-mers lyrique
2 – La Voix des outre-mers Révélations Jeune Talents
3 – La Voix des outre-mers musique du monde.

« Voix des Outre-mers » désignera ses finalistes au Bal Blomet dans le quinzième arrondissement à Paris. Pour rendre hommage à la chanteuse et comédienne Jenny Alpha, décédée en septembre 2010 à Paris, Fabrice di Falco et Julien Leleu ont retenu ce lieu parisien où la biguine antillaise était reine.

Reste à sélectionner définitivement les premiers candidats en Île-de-France. Ce samedi 22 septembre 2018, les dernière auditions se dérouleront à l’Hôtel Montmorin au Ministère des Outre-mer dans le septième arrondissement de Paris.

« Je suis heureux de confirmer qu’il y a de très belles voix des outre-mers quelque soit l’âge ou le niveau. Ils sont tous passionnés et ont tous envie d’apprendre ou de perfectionner leur art vocal. Grâce à des professeurs comme Fatima Benjamin, Deborah Menelia, Attal, Coretta Moueza, Jean Alexis, Roseline Cyrille, Joëlle Coquille ou Benoit Stevaux, j’ai pu découvrir des timbres chauds, volcaniques. » résume l’interprète triomphant en 2001 du « Couronnement de Poppée » de Monteverdi.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter C’news Actus Dothy
Images et montage d’images C’news Actus Dothy / Voix des Outre-mers (candidats)